Prix Wild Monarch (L, Haies)  : Busselton, en cheval d’Auteuil

Courses / 17.05.2020

Prix Wild Monarch (L, Haies) : Busselton, en cheval d’Auteuil

Auteuil, Dimanche

Busselton (Mastercraftsman) s’est imposé nettement dans le Prix Wild Monarch (L). Ce poulain appartenant à Herald Bloodstock et Aleyrion Bloodstock avait débuté par une sixième place en fin d’année 2019, en plat, alors entraîné par Louis Baudron. Transféré chez David Cottin, il a bien appris son nouveau métier de sauteur. Rapidement bien placé sur une piste très rapide, il a perdu une ou deux longueurs au bout de la ligne d’en face. Mais il s’est relancé à l’entrée de la ligne droite, venant prendre la tête sur l’avant-dernière haie. Sur le plat, il a creusé un petit écart et n’a jamais été vraiment inquiété. Joli poulain, Busselton avait donc l’avantage d’avoir couru en plat. Un avantage qui, pour un inédit en obstacle, peut parfois être décisif, surtout en bon terrain. Mais Busselton n’a pas joué seulement sur cet atout car il est aussi très bon sauteur, n’ayant pas fait une faute. Son entraîneur, David Cottin, nous a déclaré : « C’est un bon poulain. Le matin, il ne fait que ce qu’on lui demande, pas plus, il est pratique. Il s’oxygène bien, saute bien. C’est un poulain d’Auteuil. »

State Man, l’une des bonnes notes. Longtemps dans la seconde moitié du peloton, State Man (Doctor Dino) a tracé un beau dernier kilomètre pour venir priver d’une tête Bimbo Has (Authorized) de la deuxième place. C’est l’une des bonnes notes de la course. Bimbo Has s’est montré très vert dans la ligne droite, flottant par moment, sur sa gauche notamment. Cela lui coûte sûrement un meilleur classement, mais il reste très perfectible. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Bimbo Has est un poulain très immature. Sa petite faute à l’avant-dernière haie lui coûte probablement la deuxième place. Il est en pleine croissance et n’a jamais travaillé dur : il est à 80 %. Compte-tenu de ces paramètres, sa performance me plaît beaucoup. Je pense qu’il va être très bon, et sera à suivre de près. » Seul à finir avec les trois premiers, Hades (Masterstroke) a terminé très fort sur le plat, après avoir attendu. C’est l’autre poulain à suivre de ce Wild Monarch 2020.

Le fils d’une gagnante du Premio Dormello. Élevé par Aleyrion Bloodstock, Busselton est le premier black type de Mastercraftsman (Danehill Dancer) sur les obstacles français. Sa mère, Blessed Luck (Rock of Gibraltar), est gagnante du Premio Dormello (Gr3) en Italie. C’est le frère de deux vainqueurs en plat : Mon Bisou (Pour Moi) et Saint Irini (Dream Ahead). Il s’agit de la souche de la championne Ma Biche (Key to the Kingdom), gagnante des 1.000 Guinées, des Cheveley Park Stakes, mais aussi du Prix de la Forêt et du Prix Robert Papin (Grs1).

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Mastercraftsman

 

 

 

 

 

Black Tie Affair

 

 

Starlight Dreams

 

 

 

 

Rêves Célestes

BUSSELTON (H3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Rock of Gibraltar

 

 

 

 

Offshore Boom

 

Blessed Luck

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Pinky Mouse

 

 

 

 

Blushing Pink