SOUTH AUSTRALIAN DERBY (GR1) - Russian Camelot, un Derby winner pas comme les autres

International / 09.05.2020

SOUTH AUSTRALIAN DERBY (GR1) - Russian Camelot, un Derby winner pas comme les autres

MORPHETTVILLE (AUS), SAMEDI

Cet hiver, son entourage parlait de lui comme d’un poulain pour Epsom. Le coronavirus a fait sauter le déplacement mais Russian Camelot (Camelot) a enfin gagné son Derby, ce samedi à Morphettville. Le South Australian Derby (Gr1) n’a pas le charme ni la tradition d’Epsom mais, même après la baisse des allocations de 600.000 à 400.000 AU$ (240.000 €), il reste une belle course à gagner. Et une course difficile car Russian Camelot est un 3ans européen qui était opposé aux australiens, plus vieux de six mois. La différence théorique à ce stade de la saison se situe autour de six kilos mais le pensionnaire de Danny O’Brien n’avait pas droit à la décharge. L’entraîneur a expliqué : « C’est un poulain excitant, pour nous mais aussi pour le public, depuis ses débuts. On a fait quelque chose de jamais vu, face aux 3ans australiens. Il nous a toujours fait rêver, il a un sacré moteur. »

Un poulain et le manuel d’utilisation… Longtemps pointé en queue du peloton, Russian Camelot a entamé sa progression en pleine piste dans le dernier tournant. Il s’est lancé à la poursuite de Dalasan (Dalakhani), qui avait pris l’avantage à 300m du poteau. Le poulain élevé en Irlande a placé sa pointe de vitesse et il a survolé la course sans être très sollicité et s’est imposé par presque deux longueurs. Warning (Declaration of War), lauréat en novembre du Victoria Derby (Gr1), a décroché la troisième place.

Russian Camelot en était à sa cinquième sortie et il avait préparé son Derby en remportant un petit handicap sur 1.600m à Pakenham Park. Danny O’Brien a annoncé qu’il prendrait des vacances avant d’aller sur les grandes courses de l’automne, mais il n’est pas sûr d’attaquer la Melbourne Cup (Gr1) avec lui. L’entraîneur a dit : « Il n’a pas eu une préparation idéale mais, même s’il est entraîné en Australie, il est issu de Camelot (Montjeu), qui avait gagné le Derby lors de sa deuxième sortie saisonnière. On l’a déniché en Angleterre et, avec le cheval, on a aussi acheté le manuel d’utilisation… »

Une grande souche Meon Valley. C’est pour 120.000 Gns (144.000 €) que Jeremy Brummitt a acheté le poulain à la vente d’octobre de Tattersalls October. Russian Camelot a été élevé en association par Lynch Bages et Camas Park Stud. Il est le quatrième lauréat de Gr1 et le seizième gagnant de Groupe en trois générations âgées de 3ans et plus de son père, Camelot, qui avait raté de très peu la Triple Couronne anglaise. Sa mère, Lady Babooshka (Cape Cross), a donné un autre gagnant et remonte à la grande souche Meon Valley de Reprocolor (Jimmy Reppin), qui produit des chevaux de haut niveau depuis plus de quarante ans. Lady Babooshka a une 2ans par Camelot.  

SOUTH AUSTRALIAN DERBY

Gr1, 3ans, 2.500m

1er      RUSSIAN CAMELOT (M3) J. Allen

            (Camelot & Lady Babooshka, par Cape Cross)

            Pr. : J. R. Wheeler, G. L. McRostie, QLD Cup Colts, B. A. Ainsworth, J. & Mme S. Kanga, M. P. Edwards & M. G. Ford

            Entr. : D. O’Brien

            El. : Lynch Badges & Camas Park Stud

2e        DALASAN (M3)

            (Dalakahni & Khandallah, par Kitten’s Joy)

            Entr. : L. McDonald & A. Gluyas

3e        WARNING (M3)

            (Declaration of War & Livia, par Galileo)

            Entr. : A. Freedman

Écarts : 1. 3/4 L, 1. L, 2. L (12 partants) Temps : 2’42”04