Tokyo Yushun – Derby japonais (Gr1) : Contrail, favori d’une édition très relevée

International / 29.05.2020

Tokyo Yushun – Derby japonais (Gr1) : Contrail, favori d’une édition très relevée

TOKYO (JPN), DIMANCHE

Le nom de Katsumi Yoshida apparaît dans la colonne "éleveur" de la moitié des candidats au Tokyo Yushun (Gr1), le Derby japonais qui est, de loin, le Derby le plus riche du monde avec ses 3,51 millions d’euros, dont 1,9 reviennent au gagnant. Parmi ses neuf poulains, on trouve deux produits de poulinières françaises : Satono Impresa (Deep Impact & Sahpresa), gagnant de Gr3, et L’Excellence (Deep Impact & Xcellence). Ils font figure d’outsiders dans une édition très relevée du classique. C’est un Derby japonais placé sous le signe de Deep Impact (Sunday Silence), lequel peut égaler le record de six gagnants détenu par son père et par Tournesol (Gainsborough), dont les gagnants remontent aux années 1930 et 1940, une époque où le galop ne s’était pas encore professionnalisé. La première génération de Deep Impact a eu 3ans en 2011, ce qui signifie que l’étalon a donc eu neuf opportunités de remporter le classique. Il a eu 38 partants, dont 5 vainqueurs, et 6 autres ont terminé dans les trois premiers. Si l’on s’en tient aux quatre dernières éditions, il compte trois lauréats et trois placés sur 17 partants… Ce dimanche, il sera représenté par cinq poulains, dont le grand favori, Contrail, toujours invaincu en quatre sorties, avec des succès dans les Hopeful Stakes à 2ans et dans le Satsuki Sho (Grs1), la première étape de la Triple Couronne, qu’il a remporté lors de sa rentrée. Vendredi, et alors que les parieurs japonais étaient partis se coucher, il était le grandissime favori à 0,30/1. Il faut savoir que le dernier cheval qui s’imposa dans le Tokyo Yushun en étant invaincu fut Deep Impact, en 2005…

Il affiche déjà 120 de rating. Deep Impact avait remporté cette année-là la Triple Couronne et avait terminé sa saison avec un rating de 124. Contrail a décroché 120 lors de son succès dans le Satsuki Sho, un rating très élevé pour un 3ans japonais en début de saison quand on connaît la légendaire prudence des handicapeurs locaux. Le Satsuki Sho aurait pu virer au scénario catastrophe pour Contrail. Il était enterré avec l’as à la corde, une position intenable pour un poulain qui aime attendre. Il s’en est bien sorti, après avoir fourni son effort dans le dernier tournant, en huitième épaisseur, autrement dit quasiment sur le parking… En toute fin de course, il est parvenu à devancer d’une demi-longueur l’autre gagnant de Gr1 du lot, Salios (Heart’s Cry), qui, comme lui, effectuait sa rentrée après avoir remporté les Futurity Stakes (Gr1) à 2ans. Yoshito Yahagi, entraîneur de Contrail, a choisi un programme plutôt original pour arriver au classique. Après le succès dans le Satsuki Sho, il a accordé deux semaines de vacances au poulain. Contrail est revenu à l’écurie le 6 mai, c’est-à-dire trois semaines avant le Derby. Faire ça en Europe est impensable, mais, au Japon, ce n’est pas si rare.

Salios cherche sa revanche. Salios n’avait pas trop apprécié le parcours de Nakayama et n’avait pas changé de jambes dans la ligne droite. Tokyo va lui plaire et, au papier, il semble être le seul adversaire capable de menacer Contrail. Tous deux ont perdu à trois grandes longueurs leurs rivaux, dont dix seront au départ du Derby. Il faut savoir que huit des dix derniers gagnants du Tokyo Yushun sont passés par le Satsuki Sho. Seuls deux sont parvenus à faire le doublé : Duramente (King Kamehameha) et Orfèvre (Stay Gold).

Deep Bond, le deuxième Maeda. La famille Maeda a remporté ce classique à deux reprises depuis 2010, avec One and Only (Heart’s Cry) en 2014 et avec Kizuna (Deep Impact) en 2013. Ce dimanche, outre Contrail, un produit de North Hills, l’élevage de la famille, ils peuvent compter sur Deep Bond, un produit de Kizuna qu’ils ont soutenu avec des poulinières et également en achetant des yearlings. Ce Deep Bond a coûté 16,5 millions de yens (139.000 €) à la Hokkaido Selection Sale, la deuxième vente japonaise, et, après avoir couru en demi-teinte dans le Satsuki Sho, il a décroché son ticket pour le Derby en remportant le Kyoto Shimbun Hai (Gr2), la même préparatoire par laquelle était passée son père… Christophe-Patrice Lemaire sera associé à Wakea (Deep Impact), troisième de Contrail dans les Hopeful à 2ans, qui a fait l’impasse sur le Satsuki Sho.