Trois français à la breeze up de Hongkong

International / 20.05.2020

Trois français à la breeze up de Hongkong

Trois poulains français de 3ans seront proposés ce samedi à Sha Tin lors de la Hongkong International Sale. Il s’agit d’un Siyouni (Pivotal) élevé en association entre Qatar Bloodstock, l’écurie des Monceaux et Meridian International, d’un Anodin (Anabaa) signé Patrick Chedeville et d’un Holy Roman Emperor (Danehill) vendu 150.000 € par la Motteraye à la vente d’août. Les deux autres ont été adjugés respectivement 150.000 € et 72.000 € lors de la vente d’octobre Arqana. La crise du Coronavirus a sérieusement touché cette breeze up organisée par le Hong Kong Jockey Club qui a dû la décaler à deux reprises et renoncer aux sujets achetés aux ventes en Australie et Nouvelle-Zélande. Cette quinzaine de poulains passera probablement lors d’une deuxième session, le 3 juillet. Il faut savoir qu’aux ventes de yearlings 2018, le Hong Kong Jockey Club avait investi l’équivalent de 10,49 M€ pour 43 sujets et les achats en Australie et Nouvelle-Zélande représentaient presque la moitié de l’enveloppe.

Le catalogue de la vente proposait 16 poulains, élevés en Europe, Argentine et Afrique du Sud, mais après les breeze de samedi, 5 ont été retirés. L’année dernière, en mars, la vente avait généré un chiffre d’affaires de 13,07 millions d’euros pour 27 sujets présentés et vendus, alors qu’en 2018, la vente avait atteint 15,65 millions pour 29 vendus. Les onze sujets proposés aux propriétaires locaux ont coûté, frais de voyage, assurance et préentraînement inclus, un total de 3,84 millions d’euros.