Un point sur le calendrier des classiques européens

Courses / 17.05.2020

Un point sur le calendrier des classiques européens

D’annonces en annonces, il devient difficile de savoir où et quand les classiques vont se courir, au sein d’un calendrier européen complètement chamboulé. Le mois de juin va devenir un véritable marathon avec des classiques tous les week-ends. Ce dimanche, Horse Racing Ireland a communiqué le calendrier de la reprise, qui aura lieu le lundi 8 juin à Naas. Les Guinées d’Irlande sont à l’affiche dès le retour des compétitions. Les pouliches s’aligneront au départ le vendredi 12 et les poulains le samedi 13. Le Derby d’Irlande garde sa place le samedi 27 juin, soit une semaine avant Epsom. Et les Oaks d’Irlande se dérouleront le samedi 18 juillet. Le calendrier complet de la saison sera dévoilé cette semaine. Pendant les trois premières semaines, neuf hippodromes concernés seront actifs et la participation des étrangers sera limitée aux Grs1 et Grs2.

La mauvaise nouvelle n’est pas une surprise car elle concerne les allocations. L’Irish Derby est amputé de moitié, à 750.000 €, les Guinées et les Oaks passent de 400.000 € à 250.000 €. La baisse sera de 30 % à 50 % dans les Grs1. Les Irish Champion Stakes offriront donc 750.000 € ; avant la crise, l’allocation était d’1,25 million. Les courses à plus de 50.000 € perdront 25 %. Au bas de l’échelle, c’est-à-dire à 10.000 € ou en-dessous, la baisse sera de 10 %.

Le Derby italien plus doté que le Derby d’Epsom ! Il ne manque que les allocations des Guinées et des Oaks pour compléter notre tableau, ainsi que les dates des classiques d’Italie. Sauf surprise, ces épreuves seront courues avec les fonds prévus avant l’épidémie : le Premio Regina Elena et le Premio Parioli, les poules, seront à 154.000 €, le Derby à 704.000 € et les Oaks à 407.000 €.

Un calendrier archi dense. Royal Ascot se déroulera du 16 au 20 juin. Le détail des dates italiennes sera dévoilé dans les prochains jours, avec l’annonce de la reprise des courses. La semaine dernière, on entendait tout et n’importe quoi : le 22, le 24 ou le 25 mai ? Ou en juin ? Le premier planning avec les Poules le 7 juin, le Derby le 21 et les Oaks le 28 n’est plus en tête des pronostics. Et le plan B, moins logique d’un point de vue technique, prévoit les classiques sur le mile le 14 juin, les Oaks le 5 juillet et le Derby le 12 juillet. Il faut savoir qu’à Milan et à Rome, les températures estivales atteignent parfois 35 degrés… Dans le tableau ci-dessous, le Derby allemand et le Preis der Diana affichent encore les allocations d’avant crise.   

LES CLASSIQUES 2020 EN EUROPE

Date Hippodrome Course Allocations (en €)
1er juin Cologne Mehl-Mulhens Rennen 76.500
1er juin ParisLongchamp Poule d'Essai des Poulains 360.000
1er juin ParisLongchamp Poule d'Essai des Pouliches 300.000
06-juin Newmarket 2.000 Guinées N.C.
07-juin Newmarket 1.000 Guinées N.C.
12-juin Curragh Irish 1.000 Guinées 250.000
13-juin Curragh Irish 2.000 Guinées 250 000
21-juin Düsseldorf German 1.000 Guineas 62.500
27-juin Curragh Irish Derby 750.000
04-juil Epsom Derby 500.000
04-juil Epsom Oaks N.C.
05-juil Chantilly Prix du Jockey Club 942.000
05-juil Chantilly Prix de Diane 700.000
12-juil Hambourg Deutsches Derby 650.000 (montant d’avant crise)
18-juil Curragh Irish Oaks 250 .000
02-août Düsseldorf Preis der Diana 500.000 (montant d’avant crise)