Dandalla, la nouvelle Laurens ?

International / 19.06.2020

Dandalla, la nouvelle Laurens ?

Albany Stakes (Gr3)

Dandalla, Karl Burke a trouvé la nouvelle Laurens

Karl Burke avait déclaré Dandalla (Dandy Man) dans les Albany Stakes (Gr3), mais également samedi dans les Queen Mary (Gr2). Et il a fait le bon choix en courant vendredi. L’entraîneur ne s’est pas arrêté au pedigree très orienté sur la vitesse pure. Et il a présenté sa pensionnaire dans la course sur 1.200m au lieu de celle sur 1.000m. Si le doute était permis sur sa tenue, il a donc été balayé par sa victoire pleine de classe dans les Albany Stakes. Sur un terrain encore bien souple, elle a attendu, alors que l’américaine Flying Aletha (Tiznow) bardait devant. Dandalla avait course gagnée à 200m du poteau et elle a mis six longueurs à ses rivales ! La favorite Setarhe (Footstepsinthesand), après une petite facétie, a décroché la deuxième place dans les dernières foulées, devant Mother Earth (Zoffany). Dandalla offre un premier succès à Royal Ascot à Ben Curtis. Le jockey a déclaré à la presse anglaise : « Lucy, la fille de l’entraîneur, monte la pouliche tous les matins. Et elle en parle comme de la nouvelle Laurens (Siyouni). »

Le Morny ? Karl Burke a dit aux médias britanniques : « Elle est plus précoce que Laurens. Celle-ci avait une grande vitesse de croisière, alors que Dandella a une vraie pointe de vitesse. Elle a montré qu’elle tenait, car les 1.200m dans ce terrain ne sont pas une mince affaire. Le programme était de la débuter à Newcastle et de la courir ici. Maintenant, nous allons discuter de la suite avec Nick Bradley, qui est associé sur la pouliche. Une course comme le Prix Morny (Gr1) est envisageable. Si tout se passe bien, nous la préparerons pour les 1.000 Guinées. » Quelques bookmakers donnent Dandella à 16/1 pour le classique 2021.

Une souche qui sent bon l’Italie. Dandalla est passé deux fois sur les rings de vente. Elle a été adjugée 15.000 € à la vente de foals de novembre de Goffs à LS Bloodstock. Et revendue 22.000 € à Tattersalls Ireland. Elle est la dixième lauréate de Groupe pour le sprinter Dandy Man (Mozart), deuxième dans les King’s Stand Stakes (Gr2 à l’époque) derrière la championne australienne Miss Andretti (Ihtiram). Sa mère, Chellalla (Elnadim), doit son nom à une célèbre chanson napolitaine des années 50. Elle a fait sa carrière en Italie, où elle a gagné deux fois avant d’être vendue en Angleterre, où elle a remporté un petit handicap. C’est un produit de l’élevage de Giuseppe Rosati Colarieti, qui avait connu la gloire à Royal Ascot en 2004, quand Rakti (Polish Precedent) avait survolé les Prince of Wales’s (Gr1). Giuseppe Rosati Colarieti, qui a réduit ses investissements ces dernières années, est aussi l’éleveur de Granatina (Sakhee’s Secret), vainqueur dimanche du Premio Regina Elena (Gr3). La deuxième mère, Cheloca (Selkirk), a donné la gagnante black type Konkan (Aussie Rules) et remonte à la grande souche Ballymacoll de Sought Out (Rainbow Quest), lauréate du Prix du Cadran (Gr1) et mère du Derby winner North Light (Danehill).

Chellalla a une yearling par l’australien Divine Prophet (Choisir).