Demain à Nantes

Courses / 01.06.2020

Demain à Nantes

16 H 27 • NANTES • PRIX DE LA CHÉZINE

Classe 2 - 3ans - 2.400m

Carnival Zain découvre la distance

Deuxième pour sa rentrée, sur les 2.000m du Lion-d’Angers, le 21 mai, Carnival Zain (Youmzain) va découvrir la distance dans ce Prix de la Chézine (Classe 2). S’il tient les 2.400m, le poulain de Jaber Abdullah a la pointure d’une telle épreuve. Il va rendre 3 kilos à Got Touch (Camelot), qui a gagné son maiden par deux longueurs et demie à Craon pour sa rentrée, il y a huit jours. Joël Boisnard présente deux concurrents, Blackwood (Manduro) et Spring Is Coming (Makfi). Auteur de débuts victorieux à Machecoul, le premier cité est monté sur le podium à trois reprises en autant de sorties, tandis que le deuxième s’est imposé facilement il y a sept jours dans un maiden à Châteaubriant, pour sa deuxième tentative. En dernier lieu, Blackwood était devancé de peu par Trimlight (Hunter’s Light), qui sera également au départ ce mardi.

19 H 45 • NANTES • GRANDE COURSE DE HAIES DE NANTES GRAND PRIX SYNERGIE

Haies - 5ans et plus - 3.900m

Un lot à la portée de Kazarov

François Nicolle présente trois concurrents dans cette Grande Course de Haies de Nantes, dont le très régulier Kazarov (Kendargent). À l’aise sur les haies comme sur le steeple, le cheval d’Alain Jathière vient d’effectuer une rentrée correcte sur les gros obstacles d’Angers, se classant troisième d’un lot correct. Il va découvrir l’hippodrome de Nantes, tout comme ses compagnons d’entraînement, Lady de Roche (Soave) et Pariso (Balko). Lady de Roche vient de conclure troisième sur les haies d’Angers à trois longueurs de Donne le Change (Saddler Maker), qui sera également au départ ce mardi sous 73 kilos. Quant à Pariso, il va faire sa rentrée après cinq mois d’absence, lui qui était tombé lors de sa dernière sortie à Pau, en début de parcours. De retour sur les haies après son échec dans le Prix du Président de la République (Gr3), Violon de Bréjoux (Balko) n’est pas à écarter, d’autant qu’il sera muni cette fois d’œillères australiennes.