Chesham Stakes (L) : grandes origines et grands achats

International / 17.06.2020

Chesham Stakes (L) : grandes origines et grands achats

Royal Ascot (GB), jeudi

L’année dernière le lauréat des Chesham Stakes (L) est devenu le champion des 2ans. Il s’agit de Pinatubo (Shamardal). En 2017, le futur Derby winner Masar (New Approach) s’était classé troisième. Et en 2016, Churchill (Galileo) avait ouvert son palmarès dans cette Listed, avant de remporter quatre Grs1, dont les 2.000 Guinées et les Irish 2.000 Guineas. Les Chesham Stakes (L, 1.400m) sont un vrai test. Et cette année, cinq candidats ont montré beaucoup de talent lors de leurs débuts. Le Godolphin Modern News (Shamardal) était considéré comme deuxième couteau de Godolphin dans un maiden à Newmarket sur 1.200m. Mais il a gagné à la manière d’un poulain qui va apprécier le parcours des Chesham. Aidan O’Brien répond avec Battleground (War Front), le premier produit de la gagnante d’Arc Found (Galileo). Ce dernier a eu un joli parcours d’apprentissage (cinquième) à Naas. Le Team Valor a investi en achetant Bright Devil (Dark Angel), facile gagnant à Newmarket. Sa tenue vient de sa mère, Avenante (Champs Élysées). Golden Flame (Golden Horn) a déjà essayé les 1.400m et a terminé deuxième, un peu pris de vitesse. First Prophet, le premier gagnant issu du lauréat du Prix du Jockey Club New Bay (Dubawi), a ouvert son palmarès de belle manière vendredi dernier à Newbury et le cheikh Nasser bin Hamad Al Khalifa, le beau-fils bahreïni du cheikh Mohammed, l’a acheté dans la foulée. Il avait fait la même chose l’année dernière avec Daahyeh (Bated Breath), qui avait gagné les Albany (Gr3).