Classic Trial (Gr3) - Born with Pride, une pouliche contre l’histoire

International / 02.06.2020

Classic Trial (Gr3) - Born with Pride, une pouliche contre l’histoire

Kempton Park (GB), mercredi

Cette saison ne ressemble à aucune autre. Trois pouliches affronteront les mâles, ce mercredi, dans le Classic Trial (Gr3), la course qui a lancé, s’il ne fallait en citer qu’un, Shergar (Great Nephew). Le dernier champion sorti de ce test est Sakhee (Bahri), en 2000. C’est cette même année que la course a changé d’hippodrome, passant du gazon de Sandown à la P.S.F. de Kempton Park. La favorite est l’une des trois pouliches, Born with Pride, une élève de la famille Tsui par Born to Sea (Invincible Spirit), étalon au haras des Faunes. Elle a fait ses débuts en novembre dans les Montrose Stakes (L) et s’est imposée en très bonne pouliche, à tel point que son entraîneur, William Haggas, a décidé de la courir contre les poulains, mais aussi contre l’histoire car les femelles n’ont jamais gagné ce Gr3.

Night Colours avec la surcharge. Il y a au départ une autre pouliche black type. Il s’agit de Night Colours (Night of Thunder), qui porte quatre livres de surcharge en raison de son succès dans le Premio Dormello (Gr2). Elle représente l’entraînement de Simon Crisford et son fils, Ed, dont les noms, désormais, apparaissent ensemble sur les programmes. L’autre lauréat de Groupe est Max Vega (Lope de Vega), qui a remporté les Zetland Stakes (Gr3, 2.000m).

Gosden présente Hypothetical. Le Classic Trial est la course de John Gosden, une épreuve qu’il a remportée neuf fois, sans jamais avoir aligné un seul vrai poids lourd de son écurie. Le cheval qu’il a choisi et confié à Lanfranco Dettori est Hypothetical (Lope de Vega), un gros poulain immature qui a ouvert son palmarès en décembre sur la P.S.F. Il a perdu en route un adversaire qui ensuite a décroché un rating de 83. Charlie Appleby, quant à lui, propose Bright Melody (Dubawi), victorieux sur la P.S.F. lors de ses débuts, en janvier. Castré à 2ans, le terme "Classic" dans le nom de l’épreuve n’a pas lieu d’être pour lui.