Diamond Jubilee (Gr1) : Hello Youmzain, pour la France et la Nouvelle-Zélande

International / 19.06.2020

Diamond Jubilee (Gr1) : Hello Youmzain, pour la France et la Nouvelle-Zélande

Hello Youmzain, pour la France et la Nouvelle-Zélande

Hello Youmzain (Kodiac) a un rating de 118 grâce à ses performances de 2019. Sur ce critère, il est le meilleur cheval d’Europe sur 1.200m encore à l’entraînement. Ce samedi, il s’alignera au départ des Diamond Jubilee (Gr1) pour l’association entre le haras d’Étreham et les néo-zélandais de Cambridge Stud. Son CV de futur étalon est déjà solide : il a gagné la Sprint Cup (Gr1) et il est lauréat de Gr2 à 2ans. Une autre campagne peut faire monter sa valeur et comme beaucoup de chevaux de vitesse, il possède de la marge. En deux saisons il a très peu couru (huit sorties). Son entraîneur Kevin Ryan a décidé d’aller sur ce rendez-vous sans rentrée.

Sceptical, le sprinter inattendu. Derrière lui, au rating, on trouve trois hongres. Dream of Dreams (Dream Ahead), deuxième alors qu’il était encore entier, en est à sa première sortie après l’opération. Et il est meilleur en terrain léger. The Tin Man (Equiano) a gagné les Diamond Jubilee en 2017 et il en est à sa cinquième participation. L’année dernière, il avait donné une course à Hello Youmzain dans la Sprint Cup. Le vrai danger vient de l’irlandais Sceptical (Exceed and Excel et la gagnante des Queen Mary Jealous Again). Godolphin s’est débarrassé de lui en août, déjà castré mais encore inédit… pour 2.800 £ (3.100 €). Il a ouvert son palmarès en novembre sur la P.S.F. de Dundalk, dominant ensuite deux handicaps. Le jour de la réouverture des courses en Irlande, il a explosé un bon lot dans une Listed à Naas. En trois mois et demi, il a progressé de 90 à 116. Et ce n’est pas fini. Son entraîneur Denis Hogan avait dans un premier temps choisi de le courir dans les King’s Stand (Gr1)… avant de décider de donner quatre jours de plus à son cheval, tout en évitant le clash avec Battaash (Dark Angel). Il sera associé à Lanfranco Dettori.

Les vétérans et les jeunes lions. La jument One Master (Fastnet Rock) joue les prolongations à 6ans, après avoir remporté un deuxième Prix de la Forêt (Gr1). Le français d’élevage Sands of Mali (Panis) est lui aussi lauréat de Gr1. Mais après son succès dans le QIPCO British Champions Sprint, il a connu une année 2019 difficile. Il faudra aussi suivre les 4ans. Khaadem (Dark Angel) a gagné d’une classe la Steward Cup, le richissime handicap de Glorious Gooodwood. Mais il a raté ses débuts dans les Grs1 avec l’excuse du terrain lourd. Shane So Bright (Oasis Dream) revient sur 1.200m, après une campagne sur plus long pendant laquelle il avait battu Laurens (Siyouni) sur 1.400m.