Disparition d’Arrogate

International / 02.06.2020

Disparition d’Arrogate

Les rumeurs se sont répandues tout au long de l’après-midi et Juddmonte a officialisé la nouvelle vers 18 h 30 : le champion Arrogate (Unbridled’s Song) a dû être euthanasié. Le gris avait 7ans. Juddmonte a expliqué dans un communiqué : « La saison de monte d’Arrogate se déroulait parfaitement jusqu’à la semaine dernière, où il a été arrêté avec suspicion d’une douleur à l’encolure. Plus tard dans la semaine, il s’est effondré au sol dans son boxe et tous les efforts pour le relever ont été vains. Il a été transporté à la clinique Haygard (…). Ils [les équipes vétérinaires de Juddmonte, ndlr] ont travaillé sans relâche avec l’équipe de la clinique Haygard, éliminant toutes les causes évidentes et effectuant toutes les batteries de test disponibles : évaluation de la colonne vertébrale, rayons X, ultrasons, CT-scan et beaucoup de tests sanguins. Malheureusement, Arrogate était toujours dans l’incapacité de se tenir debout après quatre jours épuisants pour lui. Lorsque de sérieux effets secondaires sont apparus et ont affecté encore sa santé, la décision a été prise de l’euthanasier. »

Tardif mais exceptionnel. Entraîneur d’Arrogate, Bob Baffert nous avait dit à son sujet : « Arrogate avait eu un problème à 3ans, donc il a pris du retard, mais si j’avais pu le courir plus tôt, il aurait aussi pu gagner une Triple couronne. (…) La Dubai World Cup a été la performance la plus impressionnante réalisée par un de mes chevaux. Je m’en veux toujours sur la façon dont j’ai géré l’après avec Arrogate. J’aurais dû lui laisser plus de temps après cette Dubai World Cup. J’aimerais pouvoir revenir en arrière et changer cela. A Dubaï, la course a été tellement difficile, ils sont allés tellement vite… Il a donné tellement de lui-même lors de cette course, elle lui a beaucoup coûté et je m’en veux beaucoup de l’avoir couru si rapidement après. Il n’a plus jamais été le même après Dubaï. Ce cheval n’aurait jamais dû perdre de course ensuite. »

Propriété du prince Khalid Abdullah mais élevé par Clearsky Farms, Arrogate avait été acheté 560.000 $ yearling, à Keeneland. Il a débuté au mois d’avril de ses 3ans par une troisième place. Le poulain à la foulée dévastatrice s’est imposé pour sa deuxième sortie et la machine était lancée : sept victoires consécutives, dont les Travers Stakes (Gr1) par treize longueurs et demie, puis la Breeders’ Cup Classic (Gr1) où il battait California Chrome (Lucky Pulpit), et la toute première édition de la Pegasus World Cup en battant le record de la piste. Arrogate a ensuite pris part à la Dubai World Cup (Gr1), dans une édition qui restera dans les mémoires, où il a réalisé quelque chose de quasi-impossible à Dubaï : manquer son départ et remonter tout le peloton pour s’imposer par plus de deux longueurs. Il ne sera plus jamais le même ensuite. En 2016 et 2017, Arrogate a été sacré meilleur cheval du monde, avec un rating de 134.

Ses premiers produits sont yearlings en 2020.