Disparition de Manduro

Élevage / 27.06.2020

Disparition de Manduro

C’est une lourde perte pour le haras du Logis : Manduro (Monsun) s’est éteint ce samedi, victime d’une crise cardiaque, alors qu’il avait 18ans. On se souvient du formidable cheval de course qu’il fut. Manduro avait commencé sa carrière de course en Allemagne, où il a été élevé. Sous les couleurs du baron Von Ullmann, il est resté invaincu en deux sorties à 2ans, avant de remporter un Gr3 l’année suivante. Il est arrivé chez André Fabre à 4ans, s’imposant d’emblée dans le Prix d’Harcourt (Gr2). Cette même année, il s’est classé troisième du Ganay (Gr1), des Prince of Wales’s Stakes (Gr1), du Messidor (Gr3) et du Moulin de Longchamp (Gr1), ainsi que deuxième du Prix d’Ispahan, du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Grs1) et du Prix Dollar (Gr2). C’est à 5ans qu’il a vraiment explosé, courant cinq fois pour cinq victoires, dont l’Ispahan, les Prince of Wales’s Stakes, le Jacques le Marois et le Foy. Manduro devait aller sur le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe quand il s’est accidenté dans le Prix Foy. André Fabre disait de lui que c’était le meilleur qu’il ait entraîné !

Manduro a commencé sa carrière d’étalon à Kildangan Stud, au tarif de 40.000 €, avant de passer une saison à Dalham Hall Stud. Revenu à Kildangan Stud en 2010, il a été transféré au haras du Logis en 2013, où il était proposé depuis plusieurs années à 7.000 €. On lui doit le grand stayer Vazirabad, les grandes juments Ribbons et Charity Line, ou encore le top 2ans et désormais étalon Ultra. Plus récemment, il est apparu comme père de mères avec la classique Billesdon Brook ou la prometteuse Fanny Logan.