Gran Premio di Milano (Gr2) : Royal Julius s’invite à la fête des cent ans

International / 27.06.2020

Gran Premio di Milano (Gr2) : Royal Julius s’invite à la fête des cent ans

San Siro (IT), dimanche

Il y a cent ans, le 3ans Ghiberti (Signorino), un élève de Federico Tesio, a gagné le Premio del Commercio, sur l’hippodrome de San Siro flambant neuf. La course est devenue ensuite le Gran Premio di Milano, le test des champions avec son parcours de 3.000m. C’était la première confrontation entre les 3ans issus du circuit classique et les chevaux d’âge. L’inauguration de l’hippodrome avait eu lieu quelques mois avant et le chef-d’œuvre de l’architecte Paolo Vietti Violi était plein à craquer : les riches dans le recinto del peso (le pesage), les bourgeois dans la grande tribune, les autres et le peuple dans la tribuna C ou la pelouse. Les commerçants de Milan ont joué un rôle décisif dans le financement des travaux pour la construction de l’hippodrome et des courses. Cent ans après, le Milano a perdu 1.000m et il n’est plus qu’un Gr2. La tribune sera ouverte à mille spectateurs. C’est mieux que rien. Cette édition est un vrai Gr2, ce qui n’est pas mal vu l’état de santé des courses en Italie, et les allocations (202.400 €) sont assez proches de celles du Grand Prix de Saint-Cloud. Le français Royal Julius (Royal Applause) revient en Italie, le pays où il a gagné son Groupe, le Premio Presidente della Repubblica (Gr2), il y a trois ans. Il est très compétitif mais va rencontrer deux adversaires dangereux.

Deux allemands aux dents longues. Les allemands Quest the Moon (Sea the Moon) et Durance (Champs Élysées) ont décidé de profiter des allocations italiennes, pas touchées par le coronavirus. Le prochain Gr1 du programme allemand offre 77.500 €… Les deux viennent de terminer dans la même foulée lors du Grand Prix de Printemps (Gr2) à Baden-Baden et ils ont la force de la jeunesse. Sur les ratings, Quest the Moon possède la meilleure valeur mais Durance et Royal Julius sont tout près. C’est une vraie course, qui va se jouer sur des détails et les choix des jockeys.

Le meilleur des italiens est Brasilian Man (Teofilo), un 4ans en pleine progression qui s’est imposé associé à Gérald Mossé il y a trois semaines dans le Premio Ambrosiano (Gr3). La puissante écurie Botti sera représentée par le 4ans Blue Sky Dreamer (Farhh), un sujet très tardif qui a gagné trois courses, dont une Listed l’année dernière, et par les vétérans de 7ans Time to Choose (Manduro) et Presley (Gladiatorus).