Headman et le casse-tête du terrain et des voyages

International / 07.06.2020

Headman et le casse-tête du terrain et des voyages

Roger Charlton s’est exprimé ce dimanche matin sur At the Races et a donné des nouvelles d’Headman (Kingman), impressionnant lauréat des Prix Eugène Adam et Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Grs2) l’an passé. Le poulain pourrait revenir en France prochainement. L’entraîneur a indiqué qu’il y aurait peut-être une petite chance pour qu’il soit au départ du Prix Ganay (Gr1), dimanche prochain à Chantilly, mais cela n’est en fait pas possible : l’instruction du gouvernement empêche les professionnels britanniques de voyager en France jusqu’au 14 juin inclus et les courses françaises restent fermées aux étrangers jusqu’à cette date.

Roger Charlton a indiqué : « Ce que nous voulons vraiment éviter, c’est de courir Headman sur un terrain très rapide. Et, étant donné la météo actuellement et le terrain habituel à Ascot à cette période de l’année, je suppose que la piste sera rapide, même si l’alternative [au Ganay, ndlr] reste les Prince of Wales’s Stakes (Gr1), le mercredi de Royal Ascot. » Roger Charlton a indiqué à nos confrères de Paris-Turf que le Prix d’Ispahan (Gr1, le 18 juillet) pourrait aussi être une option… Mais le gouvernement français devrait mettre en place une mesure de réciprocité sur la quarantaine que met en place le gouvernement britannique pour tout étranger rentrant sur le territoire dès le lundi 8 juin pour une durée indéterminée.