Jersey Stakes (Gr3) : Molatham, encore le cheikh Hamdan, encore Jim Crowley

International / 18.06.2020

Jersey Stakes (Gr3) : Molatham, encore le cheikh Hamdan, encore Jim Crowley

Royal Ascot (GB), jeudi

Les jours se suivent et se ressemblent. Le cheikh Hamdan Al Maktoum et son pilote, Jim Crowley, marchent sur l’eau à Royal Ascot 2020. Le duo a remporté un cinquième succès, pour un cinquième entraîneur différent. Dans les Jersey Stakes (Gr3), ils le doivent à Molatham (Night of Thunder), qui avait battu Wichita (No Nay Never) dans une Listed à 2ans. Le pensionnaire de Roger Varian effectuait sa rentrée et évoluait dans un terrain plutôt lourd. Son jockey l’a beaucoup aidé, dans une course un peu folle. Monarch of Egypt (American Pharoah), qui paraissait hors course après un départ légèrement raté, a refait son retard grâce à une accélération impressionnante, prenant même l’avantage dans les 200 derniers mètres. Un effort brutal qu’il a payé pour finir. Molatham, après une course plus sage, a trouvé les ressources nécessaires pour revenir sur l’irlandais et s’imposer par une demi-longueur. Symbolize (Starspangledbanner) a décroché la troisième place, alors que le français Célestin (Dabirsim), un peu malchanceux à 400m du poteau, a plafonné à la cinquième place. Le favori, King Leonidas (Kingman), a déçu.

Un candidat au Jean Prat. Roger Varian était soulagé après la course. Il a déclaré aux medias anglais : « Le terrain nous posait problème car, à 2ans, il ne l ‘avait pas apprécié dans les Autumn Stakes (Gr3). Mais avec du recul, c’était peut-être plus un manque de maturité. Il s’est en bien sorti et a fait preuve de beaucoup de courage pour revenir sur Monarch of Egypt. Quand un cheval gagne sur 1.400m en terrain lourd, on peut penser qu’il tiendra le mile. Mais c’est un sujet qui va très vite aussi. Nous avons plusieurs options. Les Sussex Stakes (Gr1), bien sûr, en sont une. Mais le Prix Jean Prat (Gr1, 1.400m) en est une autre. Dans quelques jours, nous verrons comment il va encaisser cette course et nous en discuterons avec le cheikh Hamdan. »  

La réussite de Night of Thunder. Le cheikh Hamdan Al Maktoum et son équipe ont déniché Molatham pour 160.000 Gns (187.500 €) dans le book 2 de Tattersalls. Il est le sixième lauréat de Groupe de son père, Night of Thunder (Dubawi). Et le premier mâle. Ce dernier compte, avec sa génération de 3ans en Europe et celle de 2ans en Australie, 17 produits black types sur 166 foals. Molatham est un élève de Cheveley Park Stud. Le haras anglais avait investi 2,4 millions de dollars (2,13 M€) pour acheter en novembre, à Keeneland, la deuxième mère, Canda (Storm Cat). Deuxième du Prix Yacowlef (L) et du Critérium de Vitesse (L), elle était surtout une fille d’East of the Moon (Private Account), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix de Diane (Grs1). Et une petite-fille de l’immense Miesque (Nureyev) ! Canda a produit les gagnants de Gr3 Autocratic (Dubawi) et Evasive (Elusive Quality), lequel a fait la monte en France. Elle a donné trois femelles, dont Cantal (Pivotal) qui a gagné une course à 2ans sur la P.S.F. Canda a aussi produit la bonne pouliche de vitesse Perfection (Dutch Art), qui a remporté deux Listeds et s’est classée deuxième dans un Gr3, et Munawer (Dutch Art), qui a gagné cinq courses en France.

Cantal a une 2ans par Intello (Galileo) et un yearling par Ulysses (Galileo).