King Edward VII Stakes (Gr2) : Pyledriver, LA surprise du jour

International / 16.06.2020

King Edward VII Stakes (Gr2) : Pyledriver, LA surprise du jour

Royal Ascot (GB), mardi

Tout le monde attendait Mogul (Galileo), le poulain acheté 3,4 millions de Gns. Mais c’est finalement un cheval racheté 10.000 Gns qui s’est imposé, avec style… et à 18/1.

Pyledriver (Harbour Watch) a donc créé la surprise, mais il a gagné en bon cheval, et même s’il ne bat certainement pas un très grand lot ce mardi, il n’aura pas volé sa place au départ du Derby. Sa cote a fondu comme neige au soleil pour le classique d’Epsom, passant de 150 à 14/1 !

Net et sans bavure. Sound of Cannons (Nathaniel) a fait cavalier seul en début d’épreuve, galopant loin devant le peloton, seul Arthur's Kingdom (Camelot) tentant de le suivre dans sa chevauchée folle. Progressivement, le fuyard a lâché prise et le peloton est facilement revenu sur lui. Sur la ligne des premiers à mi-ligne droite, Pyledriver a mis du temps à se caler le long du rail. Mais sous les sollicitations énergiques de Martin Dwyer, le poulain a sûrement pris l’ascendant sur Arthur's Kingdom, alors que Mogul était déjà nettement battu. Pyledriver, deuxième malheureux d’une préparatoire au Derby le 3 juin, s’impose de deux longueurs. Arthur's Kingdom est un solide deuxième. Il n’avait pas été revu depuis sa deuxième place dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1) de Mkfancy (Makfi). Mohican Heights (Australia), en perdition dans le tournant, trace une bonne ligne droite pour se classer troisième à deux longueurs.

C’est oui pour le Derby. William Muir, entraîneur du lauréat, a déclaré à Attheraces : « J’ai lu dans la presse qu’il n’était pas régulier. Dans les faits, c’est un cheval qui était physiquement faible l’an dernier. Quoi qu’il ait fait par le passé, c’était en pensant à cette année, à l’année prochaine et à l’année suivante. J’avais confiance dans le fait que ce cheval pourrait produire une grande performance aujourd’hui. Il est vraiment devenu celui que nous attendions ces trois ou quatre derniers jours. Et il ne va aller qu’en s’améliorant. En revenant de Kempton, son propriétaire m’a demandé si le poulain pouvait courir à Royal Ascot, puis dans le Derby. J’avais répondu que c’était beaucoup lui demander. Mais à présent, je pense que c’est possible… » Le jockey, Martin Dwyer, a déjà gagné le Derby avec Sir Percy (Mark of Esteem) et il a déclaré à Attheraces : « On ne peut pas savoir s’il va s’adapter à Epsom avant d’avoir essayé. Mais on sait qu’il tient la distance, qu’il est capable de changer de vitesse et qu’il va dans tous les terrains. » Concernant sa course, le pilote précise : « J’ai probablement pris la tête trop tôt. Mais quand il a senti l’autre revenir sur lui, il est reparti. C’est vraiment une qualité. »

Une première… pour Le Havre ! Pyledriver offre un premier Groupe à Le Havre (Noverre), étalon au haras de Montfort & Préaux… en tant que père de mère ! C’est un fils d’Harbour Watch (Acclamation), retraité après une poignée de saisons de monte à Tweenhills Farm, où son prix était passé de 7.500 £ à 6.000 £ en quelques années. Harbour Watch n’avait couru que trois fois, à 2ans, remportant notamment les Richmond Stakes (Gr2). Ce jeudi à Royal Ascot, il était aussi représenté par Tis Marvellous (Harbour Watch), quatrième des King's Stand Stakes (Gr1). Son meilleur produit, Waikuku (Harbour Watch), a gagné la Stewards' Cup (Gr1) sur le mile de Sha Tin. Les éleveurs de Pyledriver (Knox & Wells Limited, R. Devlin) n’ont trouvé personne pour l’acheter 10.000 Gns en décembre 2017, chez Tattersalls… ils l’ont donc envoyé à l’entraînement ! Sa mère, La Pyle (Le Havre), est connue en France pour avoir gagné en valeur 35. Elle tenait 2.400m et a été exporté outre-Manche pour l’obstacle. Pyledriver est son premier produit. La deuxième mère a produit Mont Ormel (Air Chief Marshal), lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1), et Normandel (Le Havre), lauréate des Lodge Park Stud Irish EBF Park Express Stakes (Gr3, 1.600m).