Déconfinement : une attente interminable

Le Mot de la Fin / 15.06.2020

Déconfinement : une attente interminable

Emmanuel Macron, s'est exprimé dimanche : l'Île-de-France, en orange jusque-là, devient zone verte ce lundi. Le chef de l'État a annoncé l'accélération de la troisième phase de déconfinement, prévue le 22 juin. Écoles, cafés, restaurants… les bonnes nouvelles ont été nombreuses dans son allocution, avec un impact positif à prévoir sur les paris hippiques (plus de points de ventes ouvert en Île-de-France). Mais quid des courses en elles-mêmes ? Le public va-t-il pouvoir revenir à partir du 22 juin ? Et les propriétaires ? Le Diane et le Jockey Club vont-ils se dérouler à huis-clos le 5 juillet ? Uniquement avec l’entourage des partants ? Les questions se bousculent, mais elles restent sans réponse. L’Institution doit prendre la parole en milieu de semaine. Equidia a publié l’information suivante, que France Galop n’a pas souhaité confirmer : « Sous réserves des autorisations sanitaires, le Prix de Diane Longines et le Prix du Jockey Club se disputeront le 5 juillet à Chantilly. Dans le contexte actuel, les animations événementielles qui accompagnent habituellement ces deux grandes courses sont annulées. L’hippodrome ne sera pas ouvert au public et son accès devrait être limité aux professionnels des courses. » Le Trot a demandé un assouplissement des règles du huis-clos au préfet de Paris et au ministre de l’Agriculture pour la réunion du 21 juin (quatre Grs1 à Vincennes).