La foudre est tombée sur Coolmore

Le Mot de la Fin / 14.06.2020

La foudre est tombée sur Coolmore

On dit que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit. Et vraiment, cet adage, c’est du grand n’importe quoi. La preuve ? La foudre est tombée trois fois sur Coolmore ! Le fait que le même haras ait accueilli Galileo (Sadler’s Wells), Danehill (Danzig) et Sadler’s Wells (Northern Dancer) est totalement improbable sur le plan statistique, malgré la concentration de talents (humains et équins) qui travaillent à Fethard. Et cette improbabilité est encore renforcée quand on sait que depuis ce samedi, Galileo est officiellement l’étalon qui a donné le plus de gagnants de Gr1 dans l’histoire (85 à ce jour)… devant Danehill ! Il y a quelques années, John Magnier avait déclaré : « Nous avons une chance incroyable. Tout le monde sait comment Billy McDonald a acheté la mère de Sadler’s Wells [en donnant un billet à un employé de Claiborne Farm pour savoir qui était le meilleur yearling du lot, ndlr]. Coup de chance à peine croyable, nous l’avons donc eu. Et puis elle a donné Sadler’s Wells. Il est devenu un bon cheval de course, ce qui est statistiquement impossible. Il est ensuite devenu un bon étalon, ce qui est encore plus impossible. Avant de finalement devenir un père de père. Ce qui arrive une fois tous les 50 ans. Nous avons beaucoup de chance. » La suite de l’histoire est elle aussi à peine croyable. Deux fils de Galileo ont déjà donné plus de 10 gagnants de Gr1, il s’agit de Frankel et de Teofilo, le père de Tawkeel, la pouliche qui a mis le feu à la piste de Chantilly ce dimanche. Incroyable !