Un miracle s'est produit en Italie...

Le Mot de la Fin / 19.06.2020

Un miracle s'est produit en Italie...

Le mot de la fin : Miracle

Tout avait pourtant bien mal commencé. Depuis trois décennies, la télévision des courses italiennes diffuse Royal Ascot. Mais cette année, ladite diffusion ne devait pas avoir lieu. Et ce, pour la plus idiote des raisons : une histoire de bureaucratie, comme il en existe (malheureusement) des milliers dans la Péninsule. Rendez-vous compte, du côté de l’État, personne n’était en capacité de signer le contrat pour la diffusion des courses sur la chaîne dédiée. Pas d’image, cela signifie pas de paris hippiques, sauf ceux à cote fixe et en ligne organisés par certains opérateurs autorisés.

Mais la RAI, la télévision d’État italienne, a créé la surprise en relevant le défi et en diffusant une course par réunion de Royal Ascot. Imaginez, c’est comme si le meeting passait sur France Télévision parce qu’Equidia n’en voulait pas !

C’est un petit miracle car les courses ont disparu (depuis longtemps) des écrans italiens, par manque de popularité. Mais pour Royal Ascot 2020, Claudio Icardi a donc repris son micro pour commenter sur la chaîne consacrée aux sports de la RAI. Deuxième miracle, ce vendredi, le journal télévisé de RAI News est même allé plus loin, proposant à midi les images du succès de Stradivarius et Lanfranco Dettori dans la Gold Cup. On se serait cru aux grandes heures du sport hippique italien, à la glorieuse époque de la Corsa Tris (le tiercé) en direct chaque vendredi. Voilà comment, grâce à une horrible histoire de bureaucratie, quelques jeunes Italiens ont découvert un nouveau sport : les courses. Magnifique.