Omnium Anglo-Arabes à 12,50 % - L’intouchable Genmoss n’est plus qu’à une victoire du record

Courses / 21.06.2020

Omnium Anglo-Arabes à 12,50 % - L’intouchable Genmoss n’est plus qu’à une victoire du record

Omnium Anglo-Arabes à 12,50 %

L’intouchable Genmoss n’est plus qu’à une victoire du record

Il n’y a pas eu de course. L’épreuve s’est déroulée à une allure peu sélective et Gabriel Bon n’a eu qu’à cacher Genmoss (Gentlewave). Dans la ligne droite, une fois décalée, elle s’est imposée en toute facilité. Etincellant (Fairplay du Pecos) est deuxième à un peu plus d’une longueur, juste devant Galyleo de Palmas (Sea's Legacy).

Des anglo-arabes, la France en a connu de très bons. Mais même les exceptionnels Illusion Sauvage (Solid Illusion) et Le Tavignano (Perdalian) n’étaient pas invaincus en onze sorties.

La représentante de Pierre Pilarski et du haras du Bosquet galope donc vers le record des douze victoires de l’AQPS Gloria IV (Vidéo Rock). Il reste l’été et l’automne à la pensionnaire de Didier Guillemin pour y parvenir. Nous ne reverrons probablement pas (avant très longtemps) un cheval capable de faire tomber un tel record. Alors que l’histoire est certainement en train de s’écrire devant nos yeux, Paul Couderc nous a dit : « Je suis très honoré d’être président de la Fédération anglo course qui compte dans ses rangs une crack qui s’appelle Genmoss. Cette jument est notre porte-drapeau. »

La grande souche du Bosquet. Dans les années 1960, le Béarnais Jean Laborde a acheté dans une foire une jument née dans les environs du Dorat. La souche n’a jamais quitté le haras du Bosquet et cette La Cigale II (Kesbeth) est la quatrième mère de Genmoss. Sa mère, Mossaka (Fast), a gagné la Poule d’Essai des 25 % et le Grand Prix des Pouliches, la grande course des femelles de cette race. À ce jour, les sept produits de Mossaka vus en course ont tous gagné en plat. Mossalis (Annapolis) avait été battue du minimum dans la Poule d’Essai des 25 %, tout comme sa sœur Mosacha (Zamouncho). Mais cette dernière a été tête de liste de sa génération, avec quatre victoires, dont le Grand Prix des Pouliches à 12,5 %. La deuxième mère a produit Cherco (Lavirco), qui a été le meilleur mâle de sa génération en plat à 3ans. Il s’est par la suite imposé dans les bonnes courses d’obstacles réservées aux anglos et compte douze victoires pour plus de 250.000 € de gains. Sur les haies d’Auteuil, il a remporté le Prix Hubert de Navailles. La propre sœur de Cherco a produit la bonne Maelana (Annapolis). Cette lauréate de cinq courses a notamment gagné le Grand Prix des Pouliches à 12,5 %. Plus loin on retrouve l’excellent El Soprano (Concertino), lauréat de six courses à 3ans puis étalon au Japon.