Pretty Polly Fillies' Stakes (L) : Run Wild, l’espoir classique de Tweenhills et Ghislain Bozo

International / 07.06.2020

Pretty Polly Fillies' Stakes (L) : Run Wild, l’espoir classique de Tweenhills et Ghislain Bozo

NEWMARKET (GB), DIMANCHE

À 2ans, elle s’est classée quatrième des May Hill Stakes (Gr2) et deuxième du Prix des Réservoirs (Gr3). Mais ce dimanche à Newmarket, Run Wild (Amaron) a remporté de toute une classe les Pretty Polly Fillies' Stakes (L). Associée à Oisin Murphy, elle a rapidement pris les commandes de l’épreuve. Déroulant en tête, elle a progressivement écœuré la concurrence. Et à 200m du but, lorsqu’elle a changé de vitesse, les autres n’ont pu que la regarder prendre le large. L’impression est saisissante et la pouliche s’impose d’un peu moins de quatre longueurs. La pensionnaire de John Gosden devance nettement Queen Daenerys (Frankel) et elle est désormais sixième favorite dans l’ante-post betting des Oaks (Gr1). Mais son entraîneur a déclaré ne pas vouloir dépasser les 2.000m avec elle, ce qui exclut le classique anglais… mais pas son équivalent français !

Run Wild court pour une association entre Tweenhills Fillies Syndicate et Meridian International. En 2019 à Deauville, David Redvers nous avait confié : « Lorsque nous l'avons achetée avec Ghislain Bozo, elle était yearling à Baden-Baden et je ne connaissais même pas Amaron ! Mais elle était très bien faite, avec une belle origine maternelle. Nous avons créé un syndicat avec des amis et de nouveaux investisseurs. Nous essayons d'acheter de bonnes pouliches pour en faire de futures poulinières. » Achetée 160.000 € à la vente de yearlings BBAG par Ghislain Bozo, elle offre un premier succès black type à son père, Amaron (Shamardal), stationné en Allemagne au Gestüt Etzean où elle est née. C’est la sœur de quatre black types, dont Rapido (Rock of Gibraltar), deuxième de l'Union-Rennen (Gr2), et de Rock my Soul (Clodovil), la mère du quadruple lauréat de Groupe Young Rascal (Intello).