Prix La Sorellina - Tattersalls (L) : Tamahere s’envole

Courses / 18.06.2020

Prix La Sorellina - Tattersalls (L) : Tamahere s’envole

La-Teste-de-Buch, jeudi

Tamahere (Wootton Bassett) n’a pas fait dans le détail dans ce Prix La Sorellina - Tattersalls (L) ! Vue parmi les premières, elle a laissé sur place ses adversaires dans la ligne droite, s’imposant par sept longueurs et demie devant les bonnes finisseuses Mary’s France (Acclamation), deuxième, et Aljumayliyah (Olympic Glory), troisième à trois quarts de longueur.

Elle se retrouve. Tamahere avait laissé de belles impressions à 2ans : elle avait fait un truc dans l’Arqana Prix de la Reboursière (Inédites), après avoir manqué son départ, puis avait survolé son maiden à Mont-de-Marsan. Ce n’était "qu’un" maiden mais elle n’avait pas démérité ensuite en se classant troisième du Grand Critérium de Bordeaux - Hong Kong Jockey Club (L). La représentante de Meridian International, BS Racing Sarl, et de l’élevage du Sarai avait été plus décevante lors de ses deux premières sorties de 2020, et elle remet les pendules à l’heure.

Vers le Lieurey. François Rohaut, son entraîneur, a dit : « Elle nous avait un peu déçus lors de ses dernières performances. Nous savions qu’elle avait du gaz mais il lui fallait reproduire sa valeur de l’an dernier. Aujourd’hui, elle ne bat probablement pas un grand lot mais elle laisse de l’impression. Elle gagne très bien. Tamahere a vraiment commencé à fleurir il y a trois semaines : certains chevaux ont eu un peu de mal à passer le confinement. Peut-être le manque de compétition, ou une météo qui a été assez incertaine. Nous sommes contents de retrouver celle que nous considérions comme notre meilleure pourliche l’an dernier. Elle va prendre la direction de Deauville et du Prix de Lieurey (Gr3) : elle a besoin de temps entre les courses mais se prépare vite. »

La sœur de Shadan. Élevée par l’élevage du Sarai, Tamahere est une fille de l’étalon du moment, Wootton Bassett, lequel officie au haras d’Étreham, et d’Alatasarai (Giant’s Causeway). Elle a été achetée 27.000 € à la vente de yearlings d’octobre Arqana par Ghislain Bozo (Meridian International), où elle était présentée par le haras d’Étreham. Elle est le troisième produit de sa mère, gagnante d’un réclamer sur les 2.100m de Pornichet. Alatasarai a donné deux gagnants black types : Tamahere, mais aussi Shadan (Orpen), lauréate du Prix Caravelle - Haras des Granges (L). Exportée aux États-Unis, elle a été rachetée par le haras d’Étreham en janvier. Alatasarai a un 2ans par Style Vendôme à l’entraînement chez François Rohaut et une yearling par Reliable Man.

La deuxième mère, May (Montjeu), n’a pas couru et a donné Miss Lily (Phoenix Tower), qui a couru en Inde, où elle a pris la troisième place des Golconda Oaks (L). May est une sœur de Classic Park (Robellino), gagnante des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1) et mère de Soon (Galileo), gagnante des Ruby Stakes (L), et surtout de Walk in the Park (Montjeu), deuxième du Derby d’Epsom et du Critérium International (Grs1).

 

 

 

Zafonic

 

 

Iffraaj

 

 

 

 

Pastorale

 

Wootton Bassett

 

 

 

 

 

Primo Dominie

 

 

Balladonia

 

 

 

 

Susquehanna Days

TAMAHERE (F3)

 

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Giant’s Causeway

 

 

 

 

Mariah’s Storm

 

Alatasarai

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

May

 

 

 

 

Wanton