Prix Volterra (L) : Simeen remet les pendules à l’heure

Courses / 28.06.2020

Prix Volterra (L) : Simeen remet les pendules à l’heure

Saint-Cloud, dimanche

Favorite de ce Prix Volterra (L), Simeen (Lope de Vega) a remis les pendules à l’heure après sa décevante huitième place dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). L’élève et représentante de Son Altesse l’Aga Khan a patienté en sixième position dans le sillage de Beauté pour Toi (Camelot), avant de progresser en dehors et de prendre l’avantage à 150m du but, s’imposant par trois longueurs et demie. Après avoir attendu à l’arrière-garde, Scripturale (Makfi) a très bien fini pour venir arracher la deuxième place à Beauté pour Toi, la devançant d’une courte encolure, tandis que Si Senorita (Dabirsim) a bien conclu également, se classant quatrième tout près.

Un score quasi parfait. Simeen demeure invaincue à Saint-Cloud en deux sorties, elle qui y avait débuté victorieusement, le 12 juin 2019. Elle avait enchaîné par une victoire dans une Classe 2 à Clairefontaine, avant d’effectuer un retour victorieux à la compétition neuf mois plus tard dans une Classe 1, à Chantilly. Simeen avait donc perdu son invincibilité dans la Poule, dont elle faisait partie des favorites. Son jockey, Christophe Soumillon, a déclaré au micro d’Equidia : « Je n’ai pas eu la même sensation que lors de ses débuts ici, l’année dernière. Ce jour-là, elle avait fait un vrai truc de dingue. Après, elle avait bien gagné à Clairefontaine, mais sans plus. Ensuite, elle a eu un petit souci. J’étais très chaud pour la Poule, car je ne lui avais rien demandé à Chantilly, où elle avait gagné plaisamment. Je ne sais pas si c’est la ligne droite qui l’a dérangée, ou si elle s’est montrée trop allante en partant. Aujourd’hui, elle se rachète. À un moment donné, j’ai pensé qu’elle allait gagner sans que je lui demande quoi que ce soit. Quand elle a pris l’avantage, elle s’est un peu relâchée, donc je me suis permis de lui mettre deux claques. J’étais resté un peu sur ma faim en dernier lieu, et j’espère qu’elle continuera à monter les échelons. »

Scripturale meilleure sur 1.600m. Troisième du Prix des Réservoirs (Gr3), en terrain très lourd, Scripturale a fait une bonne valeur ce dimanche, pour son retour sur le mile. La pouliche restait sur une cinquième (et dernière) place dans le Prix Cléopâtre (Gr3). Son entraîneur, Mauricio Delcher Sanchez, nous a confié : « Pour sa première sortie de l'année, nous avions fait une première tentative sur plus long, car nous pensions qu'elle pourrait s'adapter à deux tournants. Cela s'était bien passé, elle avait fini avec les autres et le lot a répété. La dernière fois, à Lyon-Parilly, nous avons constaté que les 2.200m étaient le bout du monde. C'était la seule mauvaise course de sa vie et le long voyage a aussi pu jouer, mais nous avons décidé de la remettre sur 1.600m. Elle court bien. Nous allons certainement lui donner du repos et la reprendre pour la fin de l'été ou le début de l'automne, sur les pistes assouplies qu'elle aime. »

Beauté pour Toi, direction Deauville. Gagnante pour ses débuts sur ce tracé, le 12 mai, Beauté pour Toi avait ensuite conclu bonne quatrième des Lilas (L). Ce dimanche, elle était l’une des concurrentes les moins expérimentées et s’est bien comportée à nouveau, échouant de très peu pour un meilleur classement. Son entraîneur, Nicolas Clément, nous a dit : « Elle court très bien. Elle est un peu tendre et nous avons presque eu une trop bonne course : elle est venue tôt. Une course plus rythmée l'aurait aidée, car elle est un peu tendue. Je suis content, car elle appartient à un nouveau client américain [Noel Greenhalgh, ndlr]. Nous allons regarder du côté de Deauville. »

Issue d’une sœur de Sarafina **. Simeen est une fille de Lope de Vega (Shamardal), étalon à Ballylinch Stud, et de Samadrisa (Oasis Dream), gagnante à 3ans d’une course F sur les 2.000m de Chantilly. Simeen est le premier produit de la jument, qui a une 2ans, Samissiya (Teofilo), ainsi qu’un yearling par Fastnet Rock (Danehill). Samadrisa a été saillie en 2020 par Siyouni (Pivotal).

La deuxième mère, Sanariya (Darshaan), s’est placée à 3ans sur 2.000m en Angleterre. Elle a notamment donné Sarafina ** (Refuse to Bend), gagnante des Prix de Diane, Saint-Alary et du Grand Prix de Saint-Cloud, mais aussi troisième des Prix de l’Arc de Triomphe et Vermeille (Grs1), entre autres. Poulinière au Japon, cette dernière est la mère de Géniale (Deep Impact), lauréat du Prix Messidor (Gr3), et de Savarin (Deep Impact), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3). Sanariya a également produit Sanaya (Barathea), double gagnante de Listed sur 1.600m et 1.800m et deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1), Sandagyir (Dr Fong), vainqueur de Gr3 sur le mile de Meydan, et Sanjida (Polish Precedent), troisième des Prix Pénélope, Cléopâtre et de Condé (Grs3).

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

SIMEEN (F3)

 

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Samadrisa

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Sanariya

 

 

 

 

Sanamia


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 38’’92

De 1.000m à 600m : 25’’89

De 600m à 400m : 12’’12

De 400m à 200m : 11’’49

De 200m à l’arrivée : 11’’57

Temps total : 1’40’’