Queen Anne Stakes (Gr1) : Plumatic n’est pas Goldikova ou Solow, mais…

International / 15.06.2020

Queen Anne Stakes (Gr1) : Plumatic n’est pas Goldikova ou Solow, mais…

Royal Ascot (GB), mardi

Pour gagner les Queen Anne Stakes (Gr1), la France a eu besoin d’une Goldikova (Anabaa) ou d’un Solow (Singspiel). Mais en cette année si particulière, Plumatic (Dubawi) en sera peut-être capable. Après tout, lui aussi est issu de l’élevage Wertheimer ! Certes, il est à 25/1, il n’a jamais gagné un Gr1 et au moment de sa vente, son horizon était surtout australien. Mais le pensionnaire de Francis-Henri Graffard est finalement resté en Europe. Et s’il continue à tourner autour d’un grand objectif… il n’est pas loin d’avoir ce qu’il faut pour le gagner. Pour cela, il a un vrai avantage ce mardi : celui d’avoir effectué sa rentrée. Alors que 10 de ses 15 adversaires n’ont pas couru cette année. Et les autres sont obligés de courir de manière assez rapprochée. Bref, même s’il n’a pas la classe des champions que furent Goldikova et Solow, à 25/1 Plumatic possède une belle chance. C’est un coup qu’il faut jouer, surtout qu’il a déjà gagné en Angleterre !

Circus Maximus le favori. Les quinze partants sont répartis dans seulement 14 livres de rating. Le plus élevé, à 121, est Mustashry (Tamayuz). Ce hongre de 7ans affiche une forme aléatoire. Il figure dans le paquet des outsiders à 12/1. Circus Maximus (Galileo) est le favori, lui qui est double gagnant de Gr1 depuis qu’il a été raccourci. Ses deux succès ont été acquis sur des courses avec tournant, soit les St James Palace Stakes à Royal Ascot et le Prix du Moulin de Longchamp. Les bookmakers lui opposent Terebellum (Sea the Stars), qui vient de gagner les Dahlia Stakes (Gr2). Elle n’a jamais couru sur le mile et face aux mâles, mais John Gosden sait ce qu’il fait et ce lot relativement faible pour un Gr1 à Royal Ascot l’a poussé à prendre le risque. Fox Chairman (Kingman) vient ensuite, lui aussi a fait campagne sur plus long à 3ans. Il est tout neuf (quatre course), n’a pas encore gagné un Groupe et fera sa rentrée après 332 jours d’absence. Il s’agit d’un véritable casse-tête, car chez ceux qui ont déjà une course dans ses jambes, outre Terebellum, la meilleure est Billesdon Brook (Champs Élysées). Le "FR" Duke of Hazzard (Lope de Vega) a gravi les échelons l’été dernier en remportant un Gr3 et un Gr2. Il affiche maintenant un rating de 115. Or il y a trois ans, il fallait un 120 pour gagner les Queen Anne… Il y a aussi un lauréat des Queen Anne au départ. Il s’agit d’Accidental Agent (Delegator) qui avait gagné cette course à 33/1 en 2018. Il n’a plus passé le poteau en tête ensuite, subissant par ailleurs deux opérations : voile du palais en fin août et castration en décembre…

Royal Ascot sur Equidia

Course Heure
Queen Anne Stakes 14 h 50
Ribblesdale Stakes 15 h 25
King Edward VII Stakes 16 h
King's Stand Stakes 16 h 35
Duke of Cambridge Stakes 17 h 10

Royal Ascot (GB), mardi

Duke of Cambridge Stakes (Gr2)

Wasmya, manque de rating mais parfait timing

La France a gagné deux des quatre dernières éditions des Duke of Cambridge Stakes (Gr2), avec Usherette (Shamardal) et Qemah (Danehill Dancer). Les deux affichaient une valeur respectivement de 53 et 51,5 avant de monter dans le camion. La candidate de cette année, Wasmya (Toronado), est prise à 46. Rassurez-vous, même si elle a quelques livres à refaire sur la concurrence, Francis-Henri Graffard n’a pas décidé d’envoyer l’élève Al Shaqab pour faire du tourisme. La pouliche possède de la marge, elle vient de tracer un bon parcours lors de sa rentrée et arrive sur Royal Ascot dans un très bon timing… contrairement aux anglaises. Les bookmakers la respectent dans une course difficile à lire. Six des neuf anglaises ont déjà fait leur rentrée, dont la favorite, Nazeef (Invincible Spirit), qui a fini en boulet de canon pour dominer Billesdon Brook (Champs Elysées) dans les Snowdrop Stakes (L) sur la P.S.F. de Kempton. Elle n’a jamais couru un Groupe mais affiche quatre victoires en cinq sorties. Queen Power (Shamardal) et Magic Lily (New Approach) ont fait leur retour il y a dix jours dans les Dahlia Stakes (Gr2), sur 2.000m, remportées par Terebellum (Sea the Stars).

Jubiloso, la formule Sir Michael. D’autres entraîneurs ont choisi d’aller directement sur ce Gr2. C’est le cas de Sir Michael Stoute. Outre Queen Power, il propose Jubiloso (Shamardal sur la demi-sœur de Frankel). Tout Newmarket parlait d’elle l’année dernière avant les Coronation Stakes (Gr1). Elle y avait bien couru mais était tombée sur la Graffard Watch Me (Olympic Glory). L’élève du prince Abdullah n’a pas confirmé lors de ses deux autres sorties. Mais le vieux Sir Michael est un virtuose dans l’art de faire progresser ses chevaux avec l’âge. Lavender’s Blue (Sea The Stars) a gagné son Gr3 en août à Sandown et elle est encore toute neuve. Miss O Connor (Roderic O’Connor) est arrivée invaincue à 5ans. Certes, elle a débuté au mois de mai de ses à 4ans, nous rendant visite en fin de saison pour gagner le Prix Perth (Gr3). Quatre courses, quatre victoires…

Royal Ascot (GB), mardi

King’s Stand Stakes (Gr1)

Battaash face à lui-même

Les stiff five furlongs – les 1.000m sélectif d'Ascot – ne sont pas la tasse de thé du vieux Battaash (Dark Angel). Ses deux défaites dans les King’s Stand Stakes (Gr1), face à Blue Point (Shamardal), ne sont pas arrivées par hasard. Cette année, il n’y a pas un Blue Point parmi ses dix adversaires. Le pensionnaire de Charles Hills possède sept livres d’avantage, en comptabilisant la décharge, sur la lauréate du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) Glass Slippers (Dream Ahead), elle aussi plus à son aise sur des pistes plates ou en descente. Le sprinter qui aurait été capable de battre Battaash à Ascot est l’Irlandais Sceptical (Exceed and Excel). Mais son entraîneur, Denis Hogan, a décidé de lui donner quelques jours de récupération de plus et d’aller sur les Diamond Jubilee (Gr1) de samedi. Liberty Beach (Cable Bay) est la seule 3ans du lot. Elle a remporté les Molecomb Stakes (Gr3) face aux mâles à 2ans et vient de gagner lors de sa rentrée. Equilateral (Equiano) a fait campagne à Dubaï cet hiver, cependant il avait terminé à cinq longueurs de Battaash l’année dernière, dans cette course. Mais avec ce cheval, on tombe dans la zone des chevaux à 25/1. Battaash n’a d’autre adversaire que lui-même…

Royal Ascot (GB), mardi

Ribblesdale Stakes (Gr2)

Trois Gosden en préparation classique

Les Ribblesdale Stakes (Gr2) sont devenues une préparatoire classique. Love (Galileo) domine le betting pour les Oaks (Gr1) et il faut lui trouver des rivales. John Gosden présente ce mardi trois candidates en puissance. Miss Yoda (Sea the Stars) a déjà remporté un trial, les Lingfield Oaks (L), avec de grandes foulées, en vraie pouliche de 2.400m. Le premier pilote de l’écurie Lanfranco Dettori a choisi Frankly Darling (Frankel), qui fera ses débuts sur le gazon après avoir ouvert son palmarès par cinq longueurs le jour du retour des courses en Angleterre. La troisième Gosden est à 40/1 : il s’agit d’Anastarsia (Sea the Stars). Elle avait tenté sans trop de réussite le Fillies’ Mile, sans parvenir à négocier le tournant de Lingfield lors de sa rentrée. Aidan O’Brien, quant à lui, cherche des pouliches pour faire équipe avec Love. Ryan Moore sera associé à Passion (Galileo), la sœur de Capri (Galileo). Sur ce qu’on a vu lors de sa course de rentrée, elle doit apprécier les 2.400m. James Doyle va monter Ennistymon (Galileo), qui a gagné de haute lutte il y a une semaine à Leopardstown.

Ralph Beckett connaît une belle réussite dans les Oaks. Il a choisi Trefoil (Teofilo), troisième il y a neuf jours dans les Pretty Polly à Newmarket. Les 11 pouliches au départ ont couru une fois dans les 15 derniers jours…

Royal Ascot (GB), mardi

King Edward VII Stakes (Gr2)

Mogul passse un test en vue d’Epsom

Avant ses débuts (perdants), le 14 août à Gowran Park, Mogul (Galileo) était déjà le poulain de Ballydoyle pour le Derby. Il a été acheté 3,4 millions de Gns (3,97 M€) chez Tattersalls. Il est encore le principal candidat pour Epsom d’Aidan O’Brien. Mais il figure à 8/1 dans le classique et n’a pas le droit à l’erreur dans la préparatoire, les King Edward VII (Gr2). Le propre frère de Japan a ouvert son palmarès au Curragh, il a remporté les Champions Juvenile Stakes (Gr2), mais ensuite il n’a pas trop aimé la P.S.F. de Newcastle. Sur le sable, il s’est classé quatrième à presque quatre longueurs du futur lauréat des 2.000 Guinées, Kameko (Kitten’s Joy). On sait que c’est un poulain de 2.000m, avec de la classe, logiquement tardif. S’il gagne en démonstration, le betting pour Epsom sera bouleversé, sinon… Les entraîneurs anglais préfèrent rester à l'écart. Parmi ses cinq rivaux, le plus dangereux est probablement Arthur’s Kingdom (Camelot). Ce dernier est le deuxième pensionnaire d’Aidan O’Brien et il sera confié à Lanfranco Dettori. Ce dernier est vraiment venu en octobre, ouvrant son palmarès en terrain lourd. Douze jours après, il s’est classé deuxième, bien battu par Mkfancy (Makfi), dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1). Arthur’s Kingdom est à 25/1 et plus pour Epsom. Le meilleur des anglais est Mohican Heights (Australia), invaincu en deux sorties et lauréat de Listed à 2ans. Papa Power (Nathaniel) a gagné deux courses sur les P.S.F. pendant l’hiver. Pyledriver (Harbour Watch) a décroché la deuxième place après un parcours malheureux dans le Classic Trial (Gr3) à Kempton Park. Sound of Cannons (Nathaniel), quatrième du Critérium de Saint-Cloud, a mal couru dans le trial de Lingfield.