Queen Mary Stakes (Gr2) : Campanelle, une Ward pas comme les autres vers le Morny

International / 20.06.2020

Queen Mary Stakes (Gr2) : Campanelle, une Ward pas comme les autres vers le Morny

Royal Ascot (GB), samedi

Elle n’est pas impressionnante comme Lady Aurelia (Scat Daddy) mais elle galope très vite ! Campanelle (Kodiac) a offert un quatrième succès dans les Queen Mary (Gr2) à son entraîneur, Wesley Ward. Si l’on ajoute les trois pouliches qui se sont classées deuxièmes de cette épreuve, le score de l’Américain dans le championnat des pouliches de 2ans de Royal Ascot est de sept pouliches dans les deux premières en douze éditions.

Pas à la Lady Aurelia. Campanelle n’a pas été heureuse au tirage au sort. Elle était très mal logée dans la boîte 1, le mauvais couloir. Contrairement à bon nombre de 2ans de Wesley Ward, elle n’est pas sortie vite des boîtes mais est progressivement revenue au combat et a placé sa pointe de vitesse pour gagner par trois quarts de longueur sur Sacred (Exceed and Excel), qui a eu un bon parcours et était venue comme une gagnante à 300m du poteau. L’outsider Caroline Dare (Lethal Force), à 100/1, a lutté jusqu’au bout pour décrocher la troisième place devant l’animatrice, Sardinia Sunset (Gutaifan), alors que la favorite, More Beautiful (War Front), en première ligne, a cédé dans les 200 derniers mètres.  

Elle va aller vers le Prix Morny. Lanfranco Dettori, lui aussi à son quatrième succès dans les Queen Mary, a expliqué : « Elle est restée dans sa boîte en attendant que les autres rentrent et c’est pour cela qu’elle n’a pas pris un départ à la Ward. Il y a eu beaucoup de train et j’ai eu la chance de trouver un bon chemin. C’est une pouliche très sensible et, quand je lui ai demandé d’accélérer, elle a bien répondu. Je suis heureux pour Wesley Ward et Barbara Banke : on rêvait de fêter un succès tous ensemble mais ce sera pour bientôt. Les chevaux de Wesley ont bien couru, il était déjà passé très proche d’un succès à deux reprises, il le méritait. Ses juniors sont bien dressés, des vrais professionnels. » L’entraîneur a commenté : « Il nous fallait une victoire. Toute l’équipe a fait un excellent travail et gagner dans ces conditions compte beaucoup plus que dans une année normale. » Wesley Ward avait remporté ces Queen Mary Stakes avec Lady Aurelia, et Campanelle va tenter de marcher dans ses traces : « Je ne pense pas aux Nunthorpe Stakes (Gr1) avec elle, mais Golden Pal va y aller. Campanelle a besoin d’un allongement de la distance, de 1.200m, et va aller vers le Prix Morny (Gr1). »

Vitesse et précocité. Campanelle l’américaine n’est pas américaine ! Sa propriétaire, Barbara Banke, l’a achetée 190.000 Gns (220.500 €) à la vente de yearlings d’octobre de Tattersalls, dans la sélection de yearlings proposée par Tally-Ho Stud. Le haras irlandais avait payé 39.000 Gns (45.150 €) à Tattersalls July en 2016 pour sa mère, Janina (Namid), pleine d’Exceed and Excel (Danehill). Campanelle est issue d’une saillie à 50.000 € de son père, Kodiac (Danehill), qui affiche maintenant 26 gagnants de Groupe et qui a dominé le classement en Europe des gagnants de 2ans lors des trois dernières saisons avec un record de 61 gagnants en 2017. Janina a remporté les Marygate Stakes (L), la première course black type pour les 2ans en Angleterre, pour la casaque du cheik Hamdan al Maktoum, et elle avait couru les Albany Stakes (Gr3) à Royal Ascot sans réussite. Elle a produit trois autres gagnants. La deuxième mère, Lady Dominatrix (Danehill Dancer), était plus vite et moins précoce : elle a gagné le World Trophy (Gr3) et les Pavillon Stakes (L) et s’est classée deuxième dans les Flying Five Stakes (Gr2). Elle a donné cinq gagnants.