St James’s Palace Stakes (Gr1) : Palace Pier s’offre Pinatubo

International / 20.06.2020

St James’s Palace Stakes (Gr1) : Palace Pier s’offre Pinatubo

Royal Ascot (GB), samedi

Même s’il avait pris la troisième place des 2.000 Guinées (Gr1), Pinatubo (Shamardal) nous avait un peu déçus. Dans les St James’s Palace Stakes (Gr1), nous espérions le revoir s’imposer avec le brio qu’on lui connaît. Mais le poulain de Godolphin a dû se contenter de la deuxième place car il est tombé sur un 3ans en pleine ascension : Palace Pier (Kingman). Et si Pinatubo a été battu, c’est parce que Palace Pier était meilleur sur 1.600m. Une fois encore, le fils de Shamardal a donné l’impression de manquer d’un poil de tenue pour gagner sur le mile : qu’ils ont paru longs, les 100 derniers mètres !

Palace Pier a quant à lui une musique immaculée : quatre courses, quatre victoires. Il venait de gagner un bon handicap sur le sable de Newcastle, dans le style d’un poulain qui pouvait viser plus haut. Effectivement, le poulain du cheik Hamdan bin Mohammed Al Maktoum a mis dans le mille dans un Gr1 à Royal Ascot.

En dernier assaillant. Parti à sa main, Palace Pier a d’abord galopé à côté de Pinatubo à l’arrière-garde, puis il a progressé dans le sillage de Threat (Footstepsinthesand), qui l’a emmené sur un plateau jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Ensuite, Palace Pier a suivi l’emballement final en même temps que Pinatubo. Ce dernier a donné l’impression de pouvoir gober l’animateur, Wichita (No Nay Never), puis de s’envoler. Mais Palace Pier ne l’a pas lâché et, lorsque Pinatubo a enfin pris l’avantage sur Wichita, le pensionnaire de John Gosden l’a passé aisément. Il s’est ensuite détaché pour gagner très sûrement.

Direction Deauville ! Frankie Dettori a avoué que Palace Pier n’était pas facile à avoir en forme. C’est pour cela que son mentor l’a envoyé gagner un handicap, mais aussi pour le réveiller car il est assez feignant le matin. Ces St James étaient un test et Palace Pier l’a réussi. John Gosden en a dit : « Frankie voulait mettre le poulain dans sa bulle, off. Il savait qu’il y aurait beaucoup de rythme. Je pense que Palace Pier a montré plus de tenue que ses rivaux. Comme à Newcastle, où il avait bien accéléré dans les 200 derniers mètres. Il va aller sur le Prix Jacques le Marois. Cela aurait été de la folie de le courir dans les Guinées sans expérience à ce niveau. J’aime beaucoup le mile de Newcastle en ligne droite. On ne triche jamais sur ce parcours. »

Charlie Appleby était déçu d’être encore battu avec Pinatubo. Mais il pense que son pensionnaire sera plus à l’aise sur le mile plus coulant de Goodwood : « Évidemment, c’est décevant d’être battu encore. Mais nous avons vu le Pinatubo de l’année dernière, c’est sûr. Entre le poteau des 600 et celui des 300 derniers mètres, j’ai pensé qu’il n’avait qu’à appuyer sur le bouton pour gagner. Mais, sur ce terrain, son jockey nous a dit qu’il n’avait plus de carburant dans les 100 derniers mètres. Il a été très courageux. Les Sussex sont une option, d’autant que la piste devrait lui plaire. » 

Un premier gagnant de Gr1 en Angleterre pour Kingman. Palace Pier a été élevé par Highclere Stud and Floors Farming. John Gosden l’a acheté pour 600.000 guinées lors de la vente de yearlings Tattersalls en octobre 2018. C’est un fils de Kingman (Invincible Spirit), étalon à Banstead Manor Stud, désormais père de dix gagnants de Groupe, dont deux Grs1, et de Beach Frolic (Nayef), restée inédite. Palace Pier est le neveu de Bonfire (Manduro), vainqueur des Dante Stakes (Gr2) et troisième du Critérium International (Gr1), et de Joviality (Cape Cross), gagnante des Windsor Forest Stakes (Gr2) et des Musidora Stakes (Gr3).