TRIBUNE LIBRE : Un France Sire Anjou-Loire Challenge particulier

Courses / 05.06.2020

TRIBUNE LIBRE : Un France Sire Anjou-Loire Challenge particulier

TRIBUNE LIBRE

Un France Sire Anjou-Loire Challenge particulier

Par Alain Peltier, président de la Société des Courses du Lion d’Angers et de la Crystal Cup

« En cette année si particulière de la pandémie et de ses lourdes conséquences sur l’activité des courses, la grande journée du Palio des Communes et de l’Anjou-Loire Challenge (L) n’a pas pu se dérouler à sa date traditionnelle du jeudi de l’Ascension.

Ce Grand Cross de niveau Listed, baptisé cette année "France Sire Anjou-Loire Challenge", a été reculé au 15 juin avec une distance raccourcie (5.800m au lieu de 7.300m) et une allocation réduite mais restant malgré tout significative. On pourra regretter l’absence cette année de l’Anjou-Loire Poneys impossible à organiser en réunion à huis clos. On regrettera aussi l’important public de passionnés présent depuis 2005 (12.000 à 15.000 spectateurs) et l’ambiance générée autour de cet événement… Les images bienvenues d’Equidia ne pourront pas hélas tout remplacer.

Il n’en demeure pas moins qu’on attend un joli lot de spécialistes pour s’affronter sur ce parcours spectaculaire qui, en dehors des obstacles de terre (banquette, passage de route, double-croche, contre-haut, volpum et piano) compte également la ligne des gros obstacles qui mériterait certainement d’être beaucoup plus utilisée dans la saison (Gros Open-Ditch, Rail-Ditch and Fence, Talus Landais)…

N’ayant pu être foulées en mars, avril et début mai, les pistes de plat et d’obstacles sont en parfait état d’autant que des travaux importants d’amélioration ont encore été réalisés à l’intersaison.

Les professionnels ont dit leur satisfaction à propos de leur état et de leur souplesse lors de la réunion du 21 mai. Les quelque 440 arroseurs tournent régulièrement (l’arrosage a été l’objet d’un sérieux renforcement il y a un an), le Verti-Drain est souvent utilisé et le plan de fumure suivi par un professionnel est scrupuleusement respecté.

Tout sera donc prêt pour cette seconde réunion de l’année où l’obstacle et le plat tiendront ensemble la vedette. Cette dernière discipline se déroule sur un profil qu’appréciait particulièrement un certain Cash Asmussen. Il est souvent revenu monter au Lion après sa victoire avec la formidable Urban Sea (Miswaki), lors de la mémorable journée des Fonds Européen de l’Élevage, deux mois avant son triomphe dans l’Arc… Du reste, l’épreuve Listed vedette du jour porte le nom de cette compétitrice qui s’est aussi distinguée, comme chacun le sait, en donnant le jour à nombre de champions. »