À cheval sur l’histoire de l’art : Franc-Picard et ses sept grand steeple-chases de Dieppe

Autres informations / 15.07.2020

À cheval sur l’histoire de l’art : Franc-Picard et ses sept grand steeple-chases de Dieppe

Guy Henrot est à la tête de https://equestrart.com/ Grâce à un tableau, cet ancien entraîneur nous permet de découvrir un évènement de l’histoire des courses. Ce mardi, Dieppe accueillait son Grand Steeple. L’occasion de revenir – en image – sur la carrière du champion Franc-Picard !

« Cette œuvre est une huile sur toile (53 sur 107 cm) de Louis Heyrault (fin XIXe). Ce peintre, formé par des peintres académiques, put profiter de l’influence d’Alfred de Dreux. Il se passionna pour toutes les représentations du cheval, en particulier pour les courses hippiques.

Le tableau représente le fameux Grand Steeple-Chase de Dieppe 1857, gagné par l’infatigable Franc-Picard, cheval légendaire à de nombreux points de vue. Il fut en effet le premier steeple-chaser français vainqueur outre-Manche, en gagnant le steeple-chase à Birmingham en 1856. Entraîné par le jeune Henry Lamplugh, encore jockey, il a nécessité une mise au point longue et laborieuse. Mais ce champion a ensuite remporté 43 steeple-chases, dont quatre à Spa, un à Waregem et deux en Angleterre ! Franc-Picard a tenté sans succès sa chance dans le Grand National anglais. Il connaît la consécration à Dieppe, son hippodrome de prédilection, où il remporte sept fois le Grand Steeple. Cette course était alors une épreuve très cotée. Il courra jusqu’à l’âge de 15ans, étant doté d’une santé et d’un tempérament à toute épreuve.

Son propriétaire, le baron Édouard de La Motte, sous-directeur du haras du Pin, l’avait repéré alors que ses débuts étaient encore chaotiques mais prometteurs. Et il l’avait nommé ainsi en souvenir de sa province natale… ce qui pourrait de nos jours faire penser à un grand propriétaire de la région du Havre ! »