Aujourd’hui aux courses - Chantilly : Alpine Star, une histoire de famille

Courses / 03.07.2020

Aujourd’hui aux courses - Chantilly : Alpine Star, une histoire de famille

15 H 55 • CHANTILLY • PRIX DE DIANE LONGINES

Gr1 - 3ans - Femelles - 2.100m

Alpine Star (Sea the Moon) sera l’attraction de ce Prix de Diane Longines (Gr1). La représentante de la famille Niarchos vient, pour sa rentrée, de survoler les Coronation Stakes (Gr1). Le Prix de Diane, c’est une histoire de famille ! Sa troisième mère, la grande Miesque (Nureyev), avait été deuxième, faute de tenue. Mais sa deuxième mère, East of the Moon (Private Account), l’avait vengée… Alpine Star arrive en France avec de grandes ambitions, tout comme Peaceful (Galileo), lauréate des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1), et Fancy Blue (Deep Impact), la note de ces 1.000 Guinées. Mais les petites françaises ont aussi des atouts à faire valoir…

1 • MISS EXTRA

Masterstroke & Kestria, par Keltos

Propriétaire : Alain Jathière & écurie du Parc Monceaux

Éleveur : Sophie Boulin Redouly

Entraîneur : Pia & Joakim Brandt

Jockey : Alexis Badel

Corde : 6 - Valeur : 47,5

Miss Extra (Masterstroke) a été supplémentée dans ce Prix de Diane (Gr1), elle qui vient d’être en partie acquise par Philippe Lazare (écurie du Parc Monceaux). La pouliche fait vivre une belle histoire à son entourage, qui l’a acquise durant l’hiver. Depuis, elle ne cesse de monter les échelons jusqu’à son succès autoritaire dans le Prix de Sandringham (Gr2). Elle a sa place dans ce Prix de Diane et sa pointe de vitesse peut faire mal. Reste à savoir si elle tiendra les 2.100m. Elle arrive sur ce Diane avec déjà trois courses dans les jambes depuis la reprise, là où la plupart de ses adversaires se présentent avec plus de fraîcheur.

2 • VADSENA

Makfi & Vaderana, par Monsun

Propriétaire : H. H. Aga Khan

Éleveur : Aga Khan Studs

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Christophe Soumillon

Corde : 11 - Valeur : 46,5

Après avoir fait ses gammes en province, Vadsena (Makfi) est arrivée invaincue en deux sorties sur le Prix Finlande (L). La représentante de Son Altesse l’Aga Khan a conclu deuxième de l’épreuve, mettant du temps à trouver le passage et ne pouvant pas remonter Wangari (Soldier Hollow), qui aurait eu sa place dans le Diane, elle qui avait fait galoper Tawkeel (Teofilo) à Deauville. Les 2.100m devraient lui plaire mais elle n’a jamais affronté une telle opposition : si elle a progressé, pourquoi pas ? Le choix de Christophe Soumillon.

3 • EBAIYRA

Distorted Humor & Ebiyza, par Rock of Gibraltar

Propriétaire : S. A. Aga Khan

Éleveur : Aga Khan Studs

Entraîneur : Alain de Royer Dupré

Jockey : Olivier Peslier

Corde : 5 - Valeur : 48,5

Gagnante autoritaire du Prix de Royaumont (Gr3), Ebaiyra (Distorted Humor) revient sur plus court dans ce Prix de Diane. Elle ouvrait son palmarès dans le Gr3, après avoir été battue par Solsticia (Le Havre) dans un maiden sur les 2.000m de Chantilly à la mi-mai. Ebaiyra a l’aptitude et l’expérience à Chantilly. Mais on sait que, sur le parcours des 2.100m, il est important d’avoir de la vitesse.

4 • RAABIHAH

Sea the Stars & Garmoosha, par Kingmambo

Propriétaire : Cheikh Hamdan Al Maktoum

Éleveur : Shadwell Farm

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Cristian Demuro

Corde : 9 - Valeur : 48

Elle avait été très séduisante lors de ses débuts à Cagnes-sur-Mer… Et Raabihah (Sea the Stars) a confirmé ses bons débuts, à la reprise des courses, en survolant le Prix de la Seine (L) pour sa deuxième sortie, et en s’imposant par quatre longueurs. Elle ne battait pas un grand lot mais le style était là. Raabihah a une belle chance à défendre dans ce Prix de Diane, même si elle a le profil d’une pouliche amenée à encore évoluer d’ici à l’automne et à pleinement se révéler sur 2.400m. Il faudra la voir dans un tel lot, elle qui n’a jamais eu à lutter dans le passé. Un vrai test de classe, et elle n’en manque probablement pas.

5 • MAGEVA

Wootton Bassett & Melilot, par Elusive City

Propriétaire : Antoine Gilibert, Hubert Guy, Barbarin Gilles & Benoît Chalmel

Éleveur : EARL Haras Saint-James

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Théo Bachelot

Corde : 2 - Valeur : 47,5

Arqana, août 2018, Deauville, yearling, 75.000 €, Fairway Consignment à Hubert Guy Bloodstock

Mageva (Wootton Bassett) reste sur une troisième place dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), où elle a très bien fini. Les 2.100m sont un point d’interrogation pour elle mais sa fin de course laisse penser qu’elle pourrait tenir la distance. Si elle peut se faire emmener le plus loin possible et placer son accélération, elle aura une chance à défendre.

6 • MAGIC ATTITUDE

Galileo & Margot Did, par Exceed and Excel

Propriétaire : Mac Roy Jackson Jr

Éleveur : Katsumi Yoshida

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Tony Piccone

Corde : 10 - Valeur : 47,5

Arqana, août 2018, Deauville, yearling, 850.000 €, haras d’Étreham, rachat

Gagnante du Prix Vanteaux (Gr3), Magic Attitude (Galileo) reste sur une deuxième place dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), où elle n’a rien pu faire face à Tawkeel (Teofilo). Elle avait pas mal consommé durant le parcours, ce qui a pu lui coûter pour finir. Avant le coup, pour une place.

7 • FANCY BLUE

Deep Impact & Chenchikova, par Sadler’s Wells

Propriétaire : Tabor, Smith & Mme Magnier

Éleveur : Coolmore

Entraîneur : Donnacha O’Brien

Jockey : Pierre-Charles Boudot

Corde : 7 – Valeur 48,5

Son jeune entraîneur, Donnacha O’Brien, a gagné sa première course sur le gazon en début de semaine. Cette fille du regretté Deep Impact (Sunday Silence) a tout pour séduire. Invaincue à 2ans, elle a fait sa rentrée dans les Irish 1.000 Guineas (Gr1). Prise de vitesse au moment du démarrage, elle a sorti de belles foulées pour finir. C’était trop tard pour donner chaud à Peaceful (Galileo) mais, à Chantilly, elle devrait se trouver à son aise. Fancy Blue, dont le papier présente beaucoup de tenue, peut manquer un peu d’expérience. Son rating ne reflète probablement pas son potentiel.

8 • PEACEFUL

Galileo & Missvinsky, par Stravinsky

Propriétaire : Tabor, Smith & Mme Magnier

Éleveur : Coolmore

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Seamie Heffernan

Corde : 4 – Valeur : 50,5

Le Prix de Diane est l’un des rares classiques qui manque au palmarès d’Aidan O’Brien. Cette pouliche, assez tardive, a vraiment changé de visage pendant l’hiver et elle a apprécié le bon terrain au Curragh, où elle a dominé les Irish 1.000 Guineas (Gr1). Peaceful (Galileo) a terminé avec des ressources après une course offensive, ce qui est de bon augure. Mais il reste un point d’interrogation sur sa tenue. Galileo (Sadler’s Wells) fait des miracles, mais sa mère, Missvinsky (Stravinsky), qui avait fait carrière en France sous la férule de Jean-Claude Rouget, était une spécialiste du mile (deuxième du Prix d’Astarté, Gr1). Aidan O’Brien a choisi Chantilly pour ne pas avoir à affronter les 2.400m d’Epsom.

9 • ALPINE STAR

Sea the Moon & Alpha Lupi, par Rahy

Propriétaire et éleveur : famille Niarchos

Entraîneur : Jessica Harrington

Jockey : Stéphane Pasquier

Corde : 1 – Valeur : 54

Gagnante de Gr2 à 2ans, Alpine Star (Sea the Moon) avait ouvert son palmarès face au futur lauréat d’Irish Derby (Gr1) Santiago (Authorized). La pouliche a fait forte impression lors de son triomphe dans les Coronation Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Elle a reçu un rating canon de 119, ce qui est énorme pour une pouliche de 3ans qui faisait sa rentrée, affichant un progrès de 11 livres sur sa valeur à 2ans. À Royal Ascot, elle a eu un bon parcours et a aussi bénéficié de sa fraîcheur face à des adversaires ayant couru les classiques récemment ou, comme l’américaine Sharing (Speightstown), qui avaient fait un long voyage. Alpine Star a eu deux semaines pour récupérer de son effort. C’est une pouliche dure et lutteuse malgré sa petite taille. Question tenue, son père, Sea the Moon (Sea the Stars), est un lauréat du Derby allemand (Gr1) et sa mère, Alpha Lupi (Rahy), a donné un miler exceptionnel avec la championne Alpha Centauri (Mastercraftsman). La deuxième mère, East of the Moon (Private Account), a gagné le Prix de Diane en 1994, même si elle était plus à son aise sur le mile. Dans le classique, sur sa classe, elle avait tenu les 2.100m. C’est exactement ce qu’on demande à Alpine Star !

10 • SPEAK OF THE DEVIL

Wootton Bassett & Moranda, par Indian Rocket

Propriétaire : Rashit Shaykhutdinov

Éleveur : Hervé Viallon

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Mickaël Barzalona

Corde : 3 - Valeur : 49,5

Arqana, octobre 2018, Deauville, yearling, 62.000 €, haras d’Étreham à Fabrice Chappet

Arqana, décembre 2017, Deauville, foal, 45.000 €, Trois Rivières à Meridian International Sarl

Elle est passée à un nez d’être classique… Deuxième de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), Speak of the Devil (Wootton Bassett) justifiait l’estime que lui portait son entourage. Dans la Poule d’Essai, cela s’est joué d’un rien : elle a mis un peu de temps à trouver l’ouverture avant de finir vite et de perdre au balancier. Ce dimanche, si elle tient – et la Poule d’Essai laisse croire que ce devrait être le cas –, elle a une première chance. Sur le papier, le meilleur des trois atouts de Fabrice Chappet.

11 • SOLSTICIA

Le Havre & Solilea, par Galileo

Propriétaire/Éleveur : Wertheimer & Frère

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Maxime Guyon

Corde : 8 - Valeur : 47,5

Solsticia (Le Havre) n’est pas simple à situer… Elle avait laissé une très belle impression en remportant son maiden sur les 2.000m de Chantilly à la mi-mai, pour sa rentrée, battant Ebaiyra. Dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), elle échoue à une tête de Magic Attitude pour la deuxième place derrière l’intouchable Tawkeel. Solsticia ne déméritait pas, mais son jockey (ayant perdu sa cravache) a eu beaucoup de mal à la gérer dans la ligne droite, la pouliche voulant aller chercher l’appui du rail. Elle avait été jugée digne de débuter dans le Prix de la Cascade (Inédites). Des réglages ont certainement été faits par André Fabre et, si elle est au départ, il faut s’en méfier. Mais il lui faudra impérativement filer droit.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2019 : Channel (F.-H. Graffard). 2018 : Laurens (K. Burke). 2017 : Senga (P. Bary). 2016 : La Cressonnière (J.-C. Rouget). 2015 : Star of Séville (J. Gosden).