Aujourd’hui aux courses - Chantilly : Seize partants et de multiples possibilités

Courses / 03.07.2020

Aujourd’hui aux courses - Chantilly : Seize partants et de multiples possibilités

15 H 10 • CHANTILLY • PRIX DU JOCKEY CLUB

Gr1 - 3ans - 2.100m

Seize partants et de multiples possibilités

Le Prix du Jockey Club 2020 est fourni : seize partants et les possibilités sont multiples. Victor Ludorum (Shamardal) sera le poulain à battre. Mais comment va-t-il se sortir de l’as dans les stalles ? Son compagnon d’entraînement Océan Atlantique (American Pharoah), qui avait l’option d’Epsom, peut-il le battre ? John Gosden fait le déplacement avec Mishriff (Make Believe), auteur d’une drôle de rentrée à Newmarket dans une Listed : a-t-il encore progressé ? Pao Alto (Intello) peut-il marcher dans les traces de son père ? Port Guillaume (Le Havre) peut-il encore repousser ses limites ? Le Jockey Club est ouvert, et palpitant.

1 • DAWN INTELLO

Intello & Gadalka, par Giant’s Causeway

Propriétaire : Jader Abdullah

Éleveur : Viktor Timoshenko

Entraîneur : Andreas Schutz

Jockey : Théo Bachelot

Corde : 8 - Valeur : 43

Arqana, octobre 2018, Deauville, yearling, 57.000 €, Montaigu à Rabbah Bloodstock Ltd

Dawn Intello (Intello) va devoir franchir plusieurs échelons d’un coup dans ce Prix du Jockey Club (Gr1). Il a pour lui une grande régularité : quatre courses, deux victoires, une troisième place et une quatrième place. Cette dernière est cependant à oublier : c’était dans le Prix de Champerret (Classe 1) de Hurricane Dream (Hurricane Cat) et il avait été fortement gêné à l’entrée de la ligne droite. Poulain qui a déjà montré une belle accélération, il sera servi avec une course bien rythmée. Sur le papier, il est barré pour les premières places.

2 • FANTASTIC SPIRIT

Charm Spirit & Fantastic Cuix, par Fantastic Light

Propriétaire : écurie Antonio Caro

Éleveur : Larissa Kneip, Jérémie Bossert, Valérie Haendler

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Hugo Journiac

Corde : 12 - Valeur : 43

Arqana, mai 2019, Deauville, breeze up, 50.000 €, Saint-Arnoult à Jean-Claude Rouget

Arqana, décembre 2017, Deauville, foal, 25.000 €, Saint-Arnoult à Artemis Bloodstock Investments

Jean-Claude Rouget aime bien passer par le meeting de Cagnes-sur-Mer pour donner de l’expérience à de jeunes 3ans, et Fantastic Spirit (Charm Spirit) a suivi cette route, après deux sorties à 2ans sans succès. À 3ans, le poulain a trouvé sa voie : quatre courses pour trois victoires, dont le Derby du Midi (L) au mois de mai. Depuis, il a repris de la fraîcheur. Fantastic Spirit est certainement un bon poulain mais, pour espérer jouer un premier rôle dans le Jockey Club, il lui faudra avoir encore beaucoup progressé.

3 • GOLD TRIP

Outstrip & Sarvana, par Dubai Destination

Propriétaire : écurie Jean-Louis Bouchard

Éleveur : Michel Monfort

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Stéphane Pasquier

Corde : 13 - Valeur : 47,5

Arqana, août 2018, Deauville, yearling, 60.000 €, haras de Grandcamp à SAS Larrieu Gérard

Gold Trip (Outstrip) a attendu sa quatrième sortie et le Prix Greffulhe (Gr2), délocalisé à Lyon-Parilly, pour ouvrir son palmarès. Le pensionnaire de Fabrice Chappet s’imposait plaisamment, mais la ligne est difficile à juger : Influx (Golden Horn), deuxième, a besoin de 2.400m et In Swoop (Adlerflug), troisième, restait sur une victoire dans un maiden. Fabrice Chappet a toujours estimé ce poulain. Avant le Greffulhe, il était tombé sur Port Guillaume (Le Havre) à Saint-Cloud : le poulain de Jean-Claude Rouget l’avait nettement battu, mais en arrivant sur la lancée de Cagnes-sur-Mer. Gold Trip reste difficile à cerner face à une telle opposition. Un terrain un peu souple ne devrait pas le déranger. À l’issue d’un bon parcours, il peut avoir son mot à dire.

4 • CHACHNAK

Kingman & Tamarzite, par Danehill Dancer

Propriétaire : écurie La Vallée Martigny & écurie des Mouettes

Éleveur : écurie La Vallée Martigny & écurie du Loup

Entraîneur : Fabrice Vermeulen

Jockey : Eddy Hardouin

Corde : 2 - Valeur : 47

Arqana, octobre 2018, Deauville, yearling, 95.000 €, haras des Capucines, rachat

Chachnak (Kingman) reste sur un succès dans le Prix de Guiche (Gr3), où il a fait le job sans être emballant pour autant. Mais la course, jouée sur un sprint (mouvementé), n’était pas propice aux grandes démonstrations. Chachnak n’est pas taillé pour les courses se jouant sur un déboulé. Avec du rythme, il sera bien mieux. Cependant, il n’est pas forcément facile, comme on l’a vu dans le Prix La Force (Gr3), où il a dormi à la sortie des stalles et pendant la première partie du parcours. Il n’est pas dénué de moyens mais, pour un Jockey Club aussi fourni, il peut manquer encore d’expérience et de maniabilité.

5 • MISHRIFF

Make Believe & Contradict, par Raven’s Pass

Propriétaire : prince Faisal

Éleveur : Nawara Stud

Entraîneur : John Gosden

Jockey : Ioritz Mendizabal

Corde : 3 – Valeur : 49,5

Il a décroché son ticket classique avec un facile succès dans les Newmarket Stakes (L), sur 2.000m en ligne droite. Son dauphin, Volkan Star (Sea the Stars), perdu à quatre longueurs, a ensuite gagné une Listed. Il a bien évolué pendant l’hiver et même s’il n’a pas été jugé assez bon pour le Derby, il possède la tenue pour les 2.100m de Chantilly. Mishriff (Make Believe) est plutôt allant et galope avec une action assez spéciale. C’est un possible point faible pour un poulain qui a les moyens de trouver sa place dans les trois premiers.

6 • VICTOR LUDORUM

Shamardal & Antiquities, par Kaldounevees

Propriétaire/Éleveur : Godolphin

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Mickaël Barzalona

Corde : 1 - Valeur : 52,5

Victor Ludorum (Shamardal), c’est la grande classe et le poulain à battre dans ce Prix du Jockey Club (Gr1). André Fabre pense au Prix du Jockey Club depuis la victoire du poulain dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Il vient de remporter l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1) dans un excellent style et dans un très bon temps sur la ligne droite de Deauville. Le seul point négatif est peut-être la stalle numéro 1, qui peut être un piège pour cet attentiste dans un lot fourni, d’autant plus qu’il peut avoir du caractère. Sur ce qu’il a montré, il faudra sortir le grand jeu pour le battre.

7 • SAN FABRIZIO

Siyouni & Ponte Sanangelo, par Authorized

Propriétaire : Hubert Guy

Éleveur : Thierry de La Héronnière & Jacques Hebert

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Christophe Soumillon

Corde : 10 - Valeur : 41,5

Arqana, octobre 2018, Deauville, yearling, 55.000 €, haras d’Ellon, rachat

Sa sixième et dernière place dans le Prix de Guiche (Gr3) est totalement à oublier : San Fabrizio (Siyouni) s’est retrouvé ligoté le long de la corde et n’a jamais pu s’exprimer, alors qu’il avait du gaz. Avant cela, il avait survolé le Prix Pimpim (Classe 2) à Lyon-Parilly. Il arrive sur le Jockey Club avec de la fraîcheur. Les 2.100m restent un point d’interrogation et il doit faire ses preuves dans un tel lot. Outsider intéressant.

8 • PISANELLO

Raven’s Pass & Painting, par Peintre Célèbre

Propriétaire/Éleveur : haras d’Étreham

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Tony Piccone

Corde : 6 - Valeur : 46

Arqana, août 2018, Deauville, yearling, 60.000 €, haras d’Étreham, rachat

Gagnant du Prix Omnium II (L) en début d’année, Pisanello (Raven’s Pass) a été plus décevant depuis la reprise des courses post-confinement : cinquième du Prix de Fontainebleau (Gr3), il a ensuite pris la cinquième place du Prix de Guiche (Gr3), dans une arrivée très serrée. Fabrice Chappet le munit d’œillères australiennes pour la première fois ce dimanche, ce qui pourrait l’aider. Les 2.100m sont une inconnue : dans le Prix de Guiche, il a eu l’air de trouver le temps un peu long pour finir, mais les œillères peuvent le motiver.

9 • THE SUMMIT

Wootton Bassett & Acola, par Acatenango

Propriétaire : Marc Chan & Lei Li

Éleveur : Sarl Jedburgh Stud

Entraîneur : Henri-Alex Pantall

Jockey : Olivier Peslier

Corde : 16 - Valeur : 51

Arqana, octobre 2018, Deauville, yearling, 16.000 €, Jedburgh Stud à Paul Nataf

Gagnant du Prix de Fontainebleau (Gr3) et deuxième de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), The Summit (Wootton Bassett) a toute sa place dans ce Prix du Jockey Club. Mais les éléments jouent contre lui : sa capacité à faire les 2.100m est un gros point d’interrogation, même si sa mère est par Acatenango (Surumu). Pour ne pas arranger le tout, il a hérité du 16 dans les boîtes : il faudra tout reprendre au départ, se risquer à faire les extérieurs, ou faire un effort en partant en utilisant la vitesse de base du poulain pour aller devant, ce qui est loin d’être idéal pour donner un parcours à l’économie. Sur sa qualité, il a son mot à dire… S’il tient.

10 • FORT MYERS

War Front & Marvellous, par Galileo

Propriétaire : Tabor, Smith & Mrs John Magnier

Éleveur : Orpendale, Chelston & Wynatt

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Emmet McNamara

Corde : 17 – Valeur : 48

Il a fait ses débuts en avril à 2ans, en poulain de Royal Ascot. Et il a terminé quatre fois dans les quatre premiers dans les Groupes. Une campagne correcte avec à la clé un rating de 107. Fort Myers (War Front) a fait sa rentrée dans les Irish 2.000 Guineas (Gr1) et il a fait le job comme leader pour ses coéquipiers… avant de craquer. Avec son 17 à la corde, il sera obligé de forcer le départ pour mener sa mission à bien.

11 • PORT GUILLAUME

Le Havre & Keira, par Turtle Bowl

Propriétaire : Claudio Marzocco, Bernard Benaych & Jean-Claude Rouget

Éleveur : Franklin Finance, Élisabeth Ribard, Sylvain Vidal

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Cristian Demuro

Corde : 4 - Valeur : 46

Arqana octobre 2018, Deauville, yearling, 55.000 €, Coulonces Consignment à J.-C. Rouget

Invaincu en trois sorties, Port Guillaume (Le Havre) a été la révélation du meeting de Cagnes-sur-Mer. Jean-Claude Rouget connaît cette famille sur le bout des doigts et sait qu’il ne faut pas y toucher à 2ans. Port Guillaume a monté les échelons, petit à petit, et il va devoir en franchir plusieurs d’un coup ce dimanche, lui qui n’a pas été revu depuis sa victoire dans le Prix Tourbillon, le 12 mai dernier, et qui a certainement repris un peu de fraîcheur depuis. Ses limites sont inconnues, il est taillé pour cette distance de 2.100m. Attention à lui.

12 • OCÉAN ATLANTIQUE

American Pharoah & Tare Green, par Giant’s Causeway

Propriétaire : Susan Magnier, Derrick Smith, Michael Tabor

Éleveur : Indian Creek

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Pierre-Charles Boudot

Corde : 14 - Valeur : 48,5

Arqana, mai 2019, Deauville, breeze up, 1.100.000 €, Grove Stud à Broadhurst Agency pour M. V. Magnier

André Fabre a hésité entre Epsom et Chantilly pour Océan Atlantique (American Pharoah). Nous aurions adoré voir cet imposant poulain à la grande action en Angleterre mais, avec les difficultés de déplacement, c’est finalement Chantilly. Tant mieux pour le Jockey Club ! Océan Atlantique reste sur une victoire désinvolte dans le Prix Finlande (L), où il ne battait probablement pas un grand lot, mais le style était là. Les temps partiels ont indiqué que le poulain avait fait preuve d’une belle accélération. Même s’il sera peut-être encore mieux sur 2.400m, il a assez de vitesse pour faire les 2.100m. Poulain au modèle impressionnant, il a progressé sur sa rentrée dans le Prix La Force (Gr3) et il a le droit d’avoir encore progressé sur ce Prix Finlande. Pierre-Charles Boudot le connaît par cœur. Attention.

13 • ORDER OF AUSTRALIA

Australia & Senta’s Dream, par Danehill

Propriétaire : Smith, Magnier, Tabor & O’Brien

Éleveur : Whisperview Trading

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Seamie Heffernan

Corde : 7 – Valeur : 47

Il est encore en quête d’un premier succès et il court à huit jours de sa quatrième place dans l’Irish Derby (Gr1). En Irlande, Order of Australia (Australia) n’a pas fait le leader pour les autres, bien au contraire, et il a tracé un très bon parcours. Il n’a pas pu contrer la pointe des deux premiers et il a perdu la troisième place tout à la fin. Le raccourcissement de 300m ne le dérangera pas. C’est un poulain en plein épanouissement et ce dimanche il effectuera sa troisième sortie en 26 jours. Cela fait beaucoup mais quand un 3ans commence à gravir les échelons… on ne sait pas quand il va s’arrêter. Il reste quand même un outsider.

14 • HURRICANE DREAM

Hurricane Cat & Shalimara, par Siyouni

Propriétaire : Team Valor & André Brakha

Éleveur : Marie-Laurence Oget & André Brakha

Entraîneur : Mikaël Mescam

Jockey : Jean-Bernard Eyquem

Corde : 11 - Valeur : 47

C’est la belle histoire de ce Jockey Club. L’unique poulain de cette génération élevé par André Brakha, confié à un jeune entraîneur d’obstacle, et qui arrive invaincu en trois sorties sur ce Prix du Jockey Club ! Hurricane Dream (Hurricane Cat) reste sur un succès désinvolte dans le Prix de Champerret (Classe 1), gagnant sur une simple accélération. Le poulain doit franchir plusieurs échelons d’un coup mais il arrive avec l’avantage d’avoir gagné sur le parcours et ses limites sont inconnues. Il lui faudra avoir encore bien progressé pour la victoire mais son entourage peut continuer à rêver.

15 • ÉCRIVAIN

Lope de Vega & Sapphire Pendant, par Danehill Dancer

Propriétaire/Éleveur : Wertheimer & Frère

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Jockey : Alexis Badel

Corde : 5 - Valeur : 49,5

On oublie tout de suite sa performance dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), alors qu’un virus a touché l’écurie de Carlos Laffon-Parias. Écrivain (Lope de Vega) vaut bien mieux que cela, lui qui avait auparavant fait preuve d’une grande régularité dans des épreuves relevées. Un virus n’est pas le meilleur moyen de passer de la Poule au Jockey Club mais, s’il retrouve son meilleur niveau pour ce dimanche, Écrivain ne sera certainement pas à rayer. La distance reste un point d’interrogation.

16 • PAO ALTO

Intello & Peaceful Love, par Dashing Blade

Propriétaire/Éleveur : Wertheimer & Frère

Entraîneur : Christophe Ferland

Jockey : Maxime Guyon

Corde : 9 - Valeur : 49,5

Le choix de Maxime Guyon, le premier jockey de l’écurie Wertheimer & Frère. On ne peut rien reprocher à Pao Alto (Intello), lequel reste sur un facile succès dans le Prix La Force (Gr3), où il devançait Océan Atlantique (American Pharoah), certainement moins prêt étant donné son physique, et Chachnak (Kingman), bon finisseur après avoir été pris de vitesse. Il n’a pas couru depuis le Prix La Force et arrive avec de la fraîcheur. Question de marge mais la qualité est là et la distance va lui plaire.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Sottsass (J.-C. Rouget). 2018 : Study of Man ** (P. Bary). 2017 : Brametot (J.-C. Rouget). 2016 : Almanzor (J.-C. Rouget). 2015 : New Bay (A. Fabre).