Avec Equidia, le Diane et le Jockey Club comme si vous y étiez

Courses / 04.07.2020

Avec Equidia, le Diane et le Jockey Club comme si vous y étiez

Avec Equidia, le Diane et le Jockey Club comme si vous y étiez

À quelques heures de l’un des plus grands rendez-hippiques de l’année, Arnaud de Courcelles, le directeur du pôle dia des institutions hippiques, détaille le dispositif spécial mis en place par Equidia.

Par Guillaume Boutillon

Jour de Galop. - En raison du huis clos, le monde des courses sera devant Equidia dimanche. Qu’allez-vous lui proposer ?

Arnaud de Courcelles. - Effectivement, le huis clos change totalement la donne et nous devons nous adapter. Les propriétaires et les fans de courses sont frustrés de ne pouvoir se rendre sur l’hippodrome, et nous pensons vraiment à eux. En ce sens, ce qui sera proposé dimanche leur sera totalement dédié. Tant sur les antennes que sur les réseaux sociaux, où nous serons très présents, nous avons l’objectif de proposer de la manière la plus complète qui soit cette journée unique et exceptionnelle. Notre dispositif va pleinement répondre aux attentes des propriétaires et de tous les passionnés des courses.

Quelle sera la différence entre la couverture d’Equidia Racing et celle d’Equidia ?

Sur Equidia Racing, de 12 h à 20 h, nous proposerons gratuitement une journée 100 % Jockey Club et Prix de Diane Longines. Les téléspectateurs pourront vivre de l’intérieur, de la manière la plus "inside" possible, cette journée. Nous filmerons l’arrivée des chevaux, les écuries, les boxes, les balances, tout ! Cet événement exceptionnel mérite un dispositif exceptionnel, et c’est ce que nous ferons. Sur Equidia, l’axe sera différent, plus tourné vers le pari et les conseils de jeux de nos experts. Le grand public pourra regarder Paris Première ou M6. Tout le monde y trouvera son compte.

Au niveau des équipes, comment gère-t-on un tel événement ?

Nous fonctionnerons en équipe allégée, moins de personnel sera présent en raison du protocole sanitaire. Du côté de nos consultants, nous compterons sur la présence de Criquette Head, Francis-Henri Graffard, Dominique Bœuf et Thierry Thulliez. Mais pour en revenir aux équipes techniques, les contraintes ne sont plus les mêmes, car cette journée, placée sous le signe de l’élégance, impliquait des équipes dédiées à filmer le public. Avec ce huis clos, toute notre attention sera portée sur le sport, les chevaux, les entraîneurs, les jockeys… L’émotion sera bel et bien là. Il risque de manquer quelque chose, un peu de glamour sans doute, mais cela ne nous empêchera pas de vivre une journée en tout point extraordinaire. Nous irons aussi à la rencontre du public qui suivra les courses de l’extérieur de l’hippodrome. Leur réaction sera vraiment intéressante et cela participe à la légende qu’entretiennent ces deux courses.

Le huis clos forcé a-t-il un impact sur les téléchargements de l’application Equidia ?

Le lancement de l’application était programmé dès la reprise des courses le 11 mai. Il y avait clairement une attente de la part des parieurs qui ont très bien accueilli la gratuité de la diffusion des courses. C’est une de nos grosses satisfactions. En un mois et demi, nous avons enregistré 40.000 téléchargements, ce qui est énorme lorsque l’on sait que, sur une année, ils s’élèvent à 50.000. Nous restons prudents, conscients que la dynamique est excellente pour les courses en raison de l’absence de concurrents. Le player, le parcours, tout a été amélioré, rendu plus souple et plus simple. Le résultat pour les utilisateurs est vraiment agréable, leurs retours sont plutôt bons. Malgré les contraintes liées au Covid-19, nos équipes ont fait un travail remarquable. La notion d’"Equidia pour tous" prend dorénavant tout son sens !

Votre ambition première en arrivant à la tête d’Equidia, en février 2019, était de valoriser les courses et le pari. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

La ligne est la même. La gratuité d’Equidia sur internet va dans ce sens. Il y a une vraie attente autour d’Equidia Racing, les entourages des chevaux adorent suivre les réunions en intégralité, comme les parieurs chevronnés. Nous allons poursuivre dans cette optique, en faire vraiment un canal avec un ton différent, des approches différentes, des interviews plus longues. Nous pouvons oser beaucoup de choses. Mon ambition est d’en faire un peu ce que Canal + a fait avec Canal + Sport. Pour un même rendez-vous, il y a différents axes, et c’est ce qui m’intéresse aujourd’hui : offrir une autre histoire. Nous allons également offrir d’autres contenus sur Equidia.fr, avec plus d’ambition dans les écrits et les vidéos. Dans le même sens, pour développer l’accessibilité aux courses, nous allons proposer en ligne de voir les courses PMH en direct. Tout le monde y trouvera son compte, les régions, les propriétaires et les parieurs qui aiment suivre un cheval. Cela participe vraiment à cette valorisation.

Le dispositif sur Equidia

13 h 10 : Le Grand Direct

15 h 10 : Prix du Jockey Club

15 h 55 : Prix de Diane Longines

20 h 10 : Le Grand Debrief de la journée

22 h : Le film de la journée

Le dispositif sur Equidia Racing

12 h : Émission spéciale en plateau à Chantilly, animée par Vincent Lahalle avec deux consultants, Francis-Henri Graffard et Thierry Thulliez

13 h : La réunion de Chantilly en intégralité

13 h 20 : Début de la réunion

15 h 10 : Prix du Jockey Club

15 h 55 : Prix de Diane Longines

18 h 45 : Le Grand Debrief en direct de Chantilly avec les principaux animateurs et acteurs de la journée