Ces (jeunes) étalons qui créent la surprise en 2020

International / 06.07.2020

Ces (jeunes) étalons qui créent la surprise en 2020

Ce dimanche, avec la victoire de Mishriff dans le Jockey Club, Make Believe est devenu le premier étalon de deuxième production à donner un lauréat de Gr1 en Europe. La saison classique étant bien entamée, cela nous donne l’occasion de faire un tour d’horizons des pères de 3ans...

Par Adrien Cugnasse

En 2016, dans la liste des débutants au haras les plus en vue en Europe, on trouvait des champions comme Gleneagles (Galileo), Muhaarar (Oasis Dream) ou Golden Horn (Cape Cross). Il était alors difficile d’imaginer que quatre ans plus tard, dans le top 5 européen des étalons de deuxième génération (selon les pourcentages de black type/partant), on trouverait Night of Thunder (Dubawi), Galiway (Galileo) et Make Believe (Makfi). Et pourtant, les résultats sont là, tout en sachant qu’il reste encore beaucoup de Groupes à courir en 2020 (le classement est donc amené à évoluer). Night of Thunder, basé à Kildangan Stud, fait la course en tête (avec 15,8 %) et ce dimanche, grâce à Auyantepui, il a décroché un premier succès classique en Europe. La lauréate des Oaks d’Italie (Gr2) va rejoindre l’effectif du Cantilien d’adoption Mario Baratti. L’étalon du haras de Colleville Galiway, avec peu de partants et une jumenterie moins forte que ses concurrents, tire son épingle du jeu de manière spectaculaire.

LES CINQ ÉTALONS DE DEUXIÈME GÉNÉRATION AVEC LE POURCENTAGE DE BLACK TYPES LE PLUS ÉLEVÉ EN 2020 (*)

Étalons (prix de saillie 2016) Black types 2020 (/partant) Gr1
Night of Thunder (30.000 €) 12 (15,8 %) 0
Galiway (3.000 €) 3 (15 %) 0
Golden Horn (60.000 £) 4 (7,4 %) 0
Make Believe (20.000 €) 3 (5,8 %) 1
Gleneagles (60.000 €) 4 (5,4 %) 0
(*) Source BloodHorse 

Encore et toujours la France à Ballylinch. Lauréat de la Poule d’Essai des Poulains, Make Believe est l’étalon de sa génération en Europe ayant le meilleur ratio de gains/partants. Ce lundi, sa fille Suave Story a décroché sa deuxième victoire française, au moment même où son coéleveur, John O’Connor, nous accordait une interview ! Le directeur de Ballylinch Stud nous a confié : « Je connais le prince Faisal de longue date. Mais Make Believe est le premier étalon que nous stationnons avec lui. Il en a gardé un tiers. Ballylinch possède un autre tiers. Et la dernière partie a été syndiquée entre différents éleveurs. Nous n’avons pas beaucoup d’étalons – pas plus de cinq ou six –, si bien que leur réussite est très valorisante. Dream Ahead et Lawman, confiés au haras de Grandcamp, sont en forme cette année. Avec New Bay et Fascinating Rock, nous avons deux jeunes sires pleins d’avenirs. Leur réussite nous tient à cœur. C’est celle de propriétaires indépendants qui veulent rester impliqués dans leurs chevaux une fois au haras. Je pense que les lauréats classiques français ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur. Il est donc positif que lorsqu’ils sont stationnés en France ou à l’étranger, ils réussissent au haras. D’une manière générale, la qualité des courses françaises est parfois sous-estimée. Nous faisons confiance aux chevaux français et cela nous a porté chance, à commencer par Lope de Vega. »

Le meilleur est à venir pour Make Believe. John O’Connor poursuit : « Ce dimanche, toute l’équipe du haras était très heureuse que Mishriff offre à son père le statut d’étalon classique. Nul ne connaît les limites de ce poulain. L’étalon réalise des débuts très prometteurs au haras, sans avoir eu énormément de juments au départ. Dans un premier temps, certaines personnes étaient réticentes à utiliser un fils de Makfi (Dubawi). Mais Make Believe s’est fait un nom grâce à sa production, il existe par lui-même aujourd’hui. Mishriff – qui est à mon avis le meilleur mâle de 3ans en Europe – n’est pas un cas isolé. Rose of Kildare a gagné deux Grs3 et elle ne va pas s’arrêter là. Ocean Fantasy a gagné un bon Gr3 l’an dernier à 2ans. Tammani, gagnant du Prix Isonomy (L) en 2019, va faire sa rentrée cette semaine au niveau black type à Newmarket. Jim Bolger – dont on connait l’habileté pour découvrir de jeunes sires - a utilisé Make Believe dès le départ et il a obtenu Fiscal Rules. Cinquième des Guinées d’Irlande et du Derby d’Irlande et dont de grands progrès sont attendus, ce dernier doit être capable de gagner son Groupe. Make Believe est un outcross, qui s’affirme déjà comme une bonne option pour les descendantes de Galileo. »

La distance moyenne des victoires de sa production est de 1.800m, alors que lui-même n’avait pas dépassé le mile en compétition. John O’Connor poursuit : « Les étalons de la lignée de Dubawi transmettent une certaine tenue et sa mère est par Suave Dancer (Green Dancer). Make Believe m’avait impressionné par son comportement et sa qualité en course. Détenteur du record du Prix de la Forêt (Gr1), il avait à la fois vitesse, classe et générosité. Cette générosité, Mishriff en a hérité, comme nous l’avons vu ce dimanche quand son jockey l’a sollicité. »

Sea the Moon fait la course en tête. Parmi les sires qui ont débuté au haras en 2015, on trouvait quelques étoiles comme Kingman (Invincible Spirit), Australia (Galileo) ou encore No Nay Never (Scat Daddy). Mais c’est Sea the Moon (Sea the Stars) qui domine selon le pourcentage de black type par partants. Ce n’est pas exactement une surprise car l’année dernière – notamment selon l’Apex publié par Bill Oppenheim – ses statistiques sortaient déjà du lot. Alpine Star, brillante lauréate des Coronation Stakes (Gr1) et deuxième du Diane, est devenue son premier lauréat de Gr1. Ce dimanche, son fils Wonderful Moon sera le favori du Derby allemand (Gr1).

LES CINQ ÉTALONS EUROPÉENS DE TROISIÈME GÉNÉRATION AYANT LE POURCENTAGE BLACK TYPES LE PLUS ÉLEVÉ (*)

Étalons (prix de saillie 2016) Black types 2020 (/partant) Gr1
Sea the Moon (15.000 £) 11 (14,3%) 1
Kingman (55.000 £) 15 (11,7%) 1
Australia (50.000 €) 8 (7,7%) 0
Anodin (7.500 €) 6 (7,1%) 0
Ruler of the World (10.000 €) 2 (6,1%) 0
(*) Source BloodHorse 

Wootton Bassett, la confirmation. Il est heureux de constater que deux étalons français font partie des cinq sires européens ayant donné le plus de 3ans black types cette année en Europe. Avec 10 chevaux de stakes cette année – conçus à seulement 6.000 € – l’étalon du haras d’Étreham Wootton Bassett (Iffraaj) tire fortement son épingle du jeu. Le très bon The Summit est son cinquième produit à monter sur le podium d’un classique…

LES CINQ ÉTALONS EUROPÉENS AYANT DONNÉ LE PLUS DE 3ANS BLACK TYPES EN 2020 (*)

Étalons (prix de saillie 2016) Black types 2020 (/partant) Gagnants Gr1
Galileo (privé) 16 (21,62%) 3
Night of Thunder (30.000 €) 11 (16,42%) 0
Wootton Bassett (6.000 €) 10 (17,86%) 0
Kingman (55.000 £) 10 (15,38%) 1
Siyouni (30.000 €) 7 (7,22%) 1
(*) Source BloodHorse