Derby Italiano (Gr2) : Tous les chemins (et 704.000 €) mènent à Rome

International / 11.07.2020

Derby Italiano (Gr2) : Tous les chemins (et 704.000 €) mènent à Rome

Capannelle (It), dimanche

Cristian Demuro a gagné quatre des cinq dernières éditions du Derby Italiano (Gr2). Il n’était pas encore né, en 1990, quand Gérald Mossé remportait l’Arc de Triomphe en selle sur Saumarez (Rainbow Quest) ! Et il n’avait pas encore 2 ans quand GeraldOne (droit d’auteur à Umberto Rispoli pour le surnom) gagnait le premier de ses trois Prix du Jockey Club… Les deux pilotes seront en selle ce dimanche à Capannelle dans le Derby. L’Italien de Chantilly sera associé à Clarenzio Fan (Montmartre), pour la famille Botti, lauréate du classique à neuf reprises. Le Français montera Cima Emergency (Canford Cliffs) pour son patron, Bruno Grizzetti.

Quelques semaines qui changent tout. Cima Emergency était placé de Gr2 – mais encore maiden – à la date originale du Derby Italien. Au même moment, Clarenzio Fan avait gagné un maiden hivernal à Pise. Les choses ont changé depuis la reprise. Cima Emergency a ouvert son palmarès fin mai à San Siro et, deux semaines après, il s’est imposé avec la manière dans le Premio Parioli (Gr3), la Poule d’Essai italienne. Clarenzio Fan a fait sa rentrée en demi-teinte à Capannelle, avant de décrocher son ticket pour le Derby dans une course à conditions il y a deux semaines à Milan. Ils font partie des concurrents italiens les plus en vue dans un drôle de classique. Le départ officiel est à 20 heures – donc 20 h 30 vue le retard chronique en Italie – à la fin d’un après-midi aux températures supérieures à 30 °C. Les deux pilotes vont avoir fort à faire. Clarenzio Fan est un poulain tardif, avec une belle pointe de vitesse mais il lui faudra un parcours sur mesure. Cima Emergency est le cheval de classe du lot. Mais ce doublé classique n’a été réussi qu’une seule fois depuis cinq décennies. C’était en 2010, quand Mirco Demuro (le frère aîné de Cristian) avait endormi ses rivaux en selle sur Worthadd (Dubawi).

Les Anglais et les achats. L’allocation (704.000 €) est supérieure à celle du Derby d’Epsom. Et elle a convaincu les Anglais de faire le déplacement. Mark Johnston a choisi cette course pour King’s Caper (New Approach), gagnant de trois courses à 2ans. Il a couru deux fois cette année sans briller, mais avec des excuses. Il a un rating de 97, adore le terrain léger, et l’entraîneur a engagé Lanfranco Dettori. Papa Power (Nathaniel) n’a pas apprécié le lourd de Royal Ascot dans les King Edward VII lors de sa rentrée. Mais il a gagné deux courses cet hiver et il tient. Les propriétaires italiens ont investi en achetant des poulains pour le classique… mais on est bien loin des sommes déboursées lors des glorieuses années du turf local. La Scuderia del Giglio Sardo, une association de propriétaires de Sardaigne et de Toscane, a trouvé 68.000 Gns (79.000 €) pour acheter Baptism (Sea the Stars) en tant que cheval à l’entraînement chez Tattersalls. Acheté foal pour 460.000 €, il a gagné une fois sous la férule de John Gosden. Après une rentrée sur trop court, il a gagné le Premio Botticelli (L), une préparatoire romaine. C’est dans la même boutique, chez Gosden, mais un peu plus cher, que MAG Horse Racing a acheté Tuscan Gaze (Galileo), invaincu en deux sorties. Il appartenait à une association entre Coolmore et Lady Bamford. Engagé dans le Derby, il a un rating de 91 et s’alignera au départ sous l’entraînement de Luciano Bietolini, le père de Gianluca. Un déluge sera le bienvenu pour lui.

Les forces locales. La saison perturbée par le virus a brouillé les cartes parmi les locaux. Masterwin (Mastercraftsman) a gagné le Premio Emanuele Filiberto (L), la préparatoire de San Siro, en devançant Aurelius in Love (Alhebayeb), qui lui rendait deux kilos et demi pour sa victoire à 2ans dans le Premio Berardelli (Gr3). Road to Arc (Planteur), un élève du haras du Mondant, acheté 11.000 € à la vente d’octobre, était inédit le 6 juin. Il a fait ses débuts dans le Premio San Giuseppe. Cette préparatoire était à l’affiche le 19 mars, le jour de Saint-Joseph. Son entraîneur, Agostino Affé, a déclaré après la victoire : « Avant le Derby, tout le monde signerait pour une place parmi les quatre premiers. Ce n’est pas mon cas… » Spiritual Son (Pour Moi) avait rencontré le futur lauréat de l’Irish Derby (Gr1) Santiago (Authorized) dans un maiden à Listowel. Il est arrivé en Italie chez Antonio Peraino pour 14.000 €. Spiritual Son a ouvert son palmarès à sa cinquième sortie italienne dans un petit maiden hivernal. Il a gagné un handicap par la suite et s’est classé deuxième de Road to Arc dans le San Giuseppe et de Baptism dans le Botticelli.