Deutsches Derby (Gr1) : In Swoop et Frohsim en mission

International / 11.07.2020

Deutsches Derby (Gr1) : In Swoop et Frohsim en mission

Hambourg (De), dimanche

C’est la course d’une vie pour les français In Swoop (Adlerflug) et Frohsim (Dabirsim). Ils s’attaquent au Deutscher Derby (Gr1) et, dans l’histoire de cette course, les étrangers ne comptent qu’un seul succès, en 2010, avec le Godolphin Buzzword (Pivotal). Le parcours de Hambourg est assez spécial, avec deux tournants. Samedi, le gazon était très souple, mais il peut virer au lourd avec deux heures de pluie. Il faut avoir de la vitesse pour se positionner dans un peloton déchaîné et surtout de la tenue car, en Allemagne, les courses roulent dès le départ. In Swoop est né pour cette course : son père, Adlerflug (In the Wings), l’avait gagnée par sept longueurs en 2007 et sa mère, Iota (Tiger Hill), avait remporté le Preis der Diana (Gr1) en 2005, lors de l’une des deux éditions disputées à Hambourg. Le pensionnaire de Francis-Henri Graffard est un pur produit du Gestüt Schlenderhan, qui compte 18 succès dans le classique, plus un avec la casaque du baron von Ullmann. Le dernier remonte à 2009. Le poulain est arrivé inédit à Chantilly et ce n’est pas un hasard si son entraîneur l’a envoyé courir deux fois à Lyon-Parilly, où le parcours des 2.200m compte deux tournants. In Swoop n’a pas été heureux en se classant troisième du Prix Greffhule (Gr2), mais il a beaucoup appris. Frohsim a lui aussi déjà testé les deux tournants dans le Derby du Midi (L), où il s’est classé troisième. Il a aussi essayé les 2.400m, dans le Prix de l’Avre (L). Selon les handicapeurs, In Swoop compte sur trois kilos et demi d’avantage sur Frohsim. Mais les bookmakers ne sont pas d’accord. Le pensionnaire de Christophe Ferland est à 15/1 et In Swoop à 20/1.

Wonderful Moon, favori logique. Selon les ratings, les deux français d’entraînement vont devoir beaucoup progresser pour battre le favori, Wonderful Moon (Sea the Moon). Ce dernier a gagné de belle manière ses deux préparatoires cette année, même si son dauphin Grocer Jack (Oasis Dream) a un peu raccourci son avance dans l’Union-Rennen (Gr2). Henk Grewe, qui n’a jamais gagné le Derby, présente trois autres poulains. Dicaprio (Adlerflug) est invaincu en deux sorties et il a devancé de sept longueurs ses rivaux dans le Munchener Derby Trial (L). Il est le deuxième favori à 4,5/1 alors que Wonderful Moon est à 2,5/1. Les deux autres Grewe sont Adrian (Reliable Man), qui a décroché son ticket classique avec un solide succès dans le trial de Düsseldorf et qui est proposé à 10/1, ainsi qu’Only the Brave (Iffraaj). Cet élève de l’écurie des Monceaux a ouvert son palmarès à ParisLongchamp. Après une troisième place dans le Fruhjahrspreis (Gr3) à Baden-Baden, il s’est promené dans une Classe 2 à Angers, sur un parcours similaire à celui de Hambourg.

Deux supplémentés (avec des chances). Les 650.000 € d’allocations représentent une somme considérable à l’échelle des allocations allemandes, et ce trésor est financé presque totalement par les propriétaires. Deux poulains ont été supplémentés au tarif de 65.000 €. L’élève du haras du Petit Tellier Soul Train (Manduro), lauréat de Gr3, a convaincu ses propriétaires qu’il méritait d’être au départ après avoir remporté la préparatoire de Baden-Baden. Il compte sur 83.200 € de gains. Kellahen (Wiesenpfad) n’avançait pas à 2ans. Il s’est transformé pendant l’hiver et il est invaincu en quatre sorties cette année. Avec un facile succès dans une Listed, il a pris 11.800 €. La propriétaire, Karin Brieskorn, en a vendu une partie à la Stall Salzburg et le pensionnaire de Sarka Schutz s’est ainsi assuré une place dans les boîtes. Markus Klug a remporté trois des six dernières éditions. Il alignera Kaspar (Pivotal), lequel a très bien couru dans l’Union-Rennen… mais il n’a que 4.100 € de gains. Ce Derby est la meilleure illustration de la situation du galop outre-Rhin. L’Allemagne produit de très bons chevaux mais elle propose des allocations misérables… sauf dans les classiques.