Galway

Le Mot de la Fin / 31.07.2020

Galway

En France, où le folklore a été éradiqué par l’État, on pense que c’est un sous-genre acoustique de la pop. Outre-Manche, cela représente au contraire un corpus de chansons – dont on ne connaît ni l’auteur, ni la date de naissance – qui sont reprises par tous ceux qui se reconnaissent dans une culture. La folk, que l’on peut littéralement traduire par "la musique du peuple", a beaucoup compté dans l’histoire de l’Irlande, comme une forme de résistance populaire aux Anglais. Et du plus riche au plus pauvre, tout Irlandais est capable de chanter un soir au pub The Wild Rover ou Whiskey in the Jar ! Ces chansons sont une porte ouverte vers l’histoire du pays. Depuis 1869, Galway accueille dans l’ouest de l’Irlande un meeting de courses à la fin du mois de juillet, lequel a droit à sa propre folk song. L’histoire est très simple : un voyageur arrive à Galway au XIXe siècle, au moment où l’Angleterre réprime durement la rébellion irlandaise. Il se rend compte que, sur place, toutes les religions et toutes les classes sociales se mélangent pacifiquement pour profiter des courses, parier et faire la fête ! The Galway Races a été interprété par plusieurs légendes, comme The Dubliners ou The Pogues, la date et le style de l’adaptation dévoilant à chaque fois un nouveau visage de la chanson…

https://youtu.be/UP3PCZR9-gA

Photo : The Pogues, à l’origine d’une reprise quasi punk de "The Galway Races"