Guineas breeze up : un Goken vendu 60.000 Gns

International / 08.07.2020

Guineas breeze up : un Goken vendu 60.000 Gns

Deux juniors ont passé le cap des 100.000 Gns ce mercredi à la Guineas breeze up de Tattersalls qui a affiché une baisse du chiffre d’affaires d’environ 24 % et une plus légère du prix moyen à 28.511 Gns (33.200 €). Il y avait moins de 2ans à vendre et 5 parmi les 16 qui ont atteint un prix de 50.000 Gns ou plus ont été rachetés. Le top price, un poulain par Excelebration (Exceed and Excel), a été adjugé 140.000 Gns (163.000 €) à Highflyer Bloodstock, agissant pour l’entraîneur Alan King qui a gagné trois courses cette année à Royal Ascot. Il avait coûté 18.000 € chez Tattersalls Ireland. Lors de cette même vente, c’est pour 10.000 € que Dolmen Bloodstock avait trouvé une pouliche par Make Believe (Makfi). Le succès de Mishriff, issu du même étalon, a fait monter les enchères à 105.000 Gns (122.000 €) et Richard Brown de Blandford Bloodstock a eu le dernier mot. Les débuts fracassants des premiers produits de Goken (Kendargent) ont fait plaisir à Yvonne et Ger Kennedy de Sherbourne Lodge. Ils avaient déniché un Goken pour 9.500 € à la vente d’automne et l’ont vendu 60.000 Gns (70.000 €) à l’entraîneur Willie Muir. Ils ont dit : « On l’a tout de suite aimé, même sans savoir que son père allait bien produire ! C’est un magnifique poulain. Nous avons suivi la réussite de Goken avec beaucoup de plaisir. » Le poulain est élevé par Evelyne Poitevin. 

La surprise Lucky Lion. Une pouliche par Kodiac (Danehill) a atteint 90.000 Gns (105.000 €) et un poulain par le même étalon est arrivé à 82.000 Gns (95.500 €). La surprise est de trouver parmi les top-lots un poulain par l’allemand Lucky Lion (High Chaparral), lauréat de Gr1, qui a ses premiers 2ans. C’est à 95.000 Gns (110.000 €) que Jake Warren, agissant pour un syndicat, a battu Mag O’Toole. L’acheteur a dit : « Ce n’est pas un poulain précoce mais il a fait un super breeze. Il va devenir un très bon cheval. » Lucky Lion a 14 produits de 2ans et ce poulain a été acheté 21.000 € à la vente BBAG.

Le coup d’envoi de la July Sale. La July Sale a été frappée par une vague de chevaux absents qui a réduit l’offre de 572 à 356 lots. La vente démarre ce jeudi et s’étalera sur deux sessions alors que l’année dernière, elle en comptait trois. Le chiffre d’affaires de cette vente mixte est monté en flèche depuis 2015 sous l’impulsion des acheteurs des pays du Golfe et de l’hémisphère Sud, actifs surtout dans le créneau des femelles. Quatre grandes maisons sont responsables de 105 lots. Godolphin présente 44 sujets, dont dix poulinières pleines, Shadwell en offre 28 avec une large majorité de femelles. Juddmonte a retiré de la vente 15 des 27 lots du catalogue alors que Cheveley Park propose 21 poulinières pleines d’étalons maisons.