L’aventure allemande de Frohsim et In Swoop

Courses / 08.07.2020

L’aventure allemande de Frohsim et In Swoop

Les français Frohsim (Dabirsim) et In Swoop (Adlerflug) feront le déplacement ce dimanche à Hambourg pour le Derby allemand (Gr1) et ses 650.000 €. Il s’agit d’une course très difficile pour les étrangers qui n’ont remporté qu’un seul succès en 2008 avec le Godolphin-Al Zarooni Buzzword (Pivotal). La France peut revendiquer une deuxième place acquise en 2013 par Très Blue (Anabaa Blue), pour l’entraînement Pantall. Coolmore a envoyé des partants avant de se rendre à l’évidence : le classique de Hambourg est un terrain miné. Son parcours avec deux tournants, et le terrain qui peut vite se transformer en bourbier sous la pluie sont autant de handicaps pour les visiteurs. Les 3ans allemands découvrent aussi l’hippodrome car la piste est utilisée exclusivement pour le meeting du Derby, raccourci cette année à trois réunions, et une fois la fête terminée, il redevient un parc public. Cela dit les allemands sont sélectionnés et élevés depuis 150 ans pour courir dans ces conditions…

Frohsim attend du bon terrain. Christophe Ferland a choisi cette course comme objectif depuis belle lurette pour son Frohsim. Le poulain a gagné deux courses cet hiver sur les P.S.F. de Chantilly et Deauville et, après le confinement, il s’est classé troisième dans le Derby du Midi (L) et deuxième, battu tout à la fin, par Mare Australis (Australia) dans le Prix de l’Avre (L). Il sera monté par le vétéran Adrie de Vries, qui a remporté le classique en 2018 avec Weltstar (Soldier Hollow). L’entraîneur nous a confié : « Le poulain est bien et le Derby allemand est la bonne course pour lui. Il a assez de vitesse pour se positionner dans le peloton et les 2.400m sont sa distance. Le parcours de Hambourg est spécial mais je pense qu’il peut s’adapter. J’espère qu’il ne pleuvra pas car il est plus à son aise en bon terrain. »

In Swoop, élevé pour ce classique. Francis-Henri Graffard présente l’allemand d’élevage In Swoop (Adlerflug) pour la casaque Schlenderhan qui a gagné ce Derby dix-huit fois, plus une avec les couleurs du baron von Ullmann. Le poulain est issu d’Adlerflug (In the Wings), l’avant-dernier lauréat de Schlenderhan, mais comme nous explique l’entraîneur, le choix de le courir n’est pas dicté par les propriétaires : « Ils m’ont laissé le choix et je suis heureux d’aller avec lui sur cette belle course, avec une grosse allocation, une chose à ne pas négliger cette année. Le programme en France lui proposait le Prix du Lys (Gr3). » In Swoop est un produit de Iota (Tiger Hill), qui avait gagné en 2005 l’une des deux éditions du Preis de Diana (Gr1) courues à Hambourg… Il a gagné lors de ses débuts à Lyon-Parilly le 15 mai et s’est classé troisième sur le même hippodrome dans le Prix Greffulhe (Gr2). Francis-Henri Graffard nous a expliqué : « Il a manqué un peu de métier et n’a pas eu tous ses aises, sinon il aurait pris la deuxième place et peut-être inquiété le gagnant. Il a appris de cette course et a bien progressé ensuite. Je sais que le Derby allemand n’est pas une course facile mais on va le monter pour ses aptitudes. »

Grewe entraîne les deux favoris. Avec sa valeur de 46,5 (rating 103), In Swoop vient en sixième position dans le classement théorique alors que Frohsim est dixième avec 43,5 (97). Le favori de la course est Wonderful Moon (Sea the Moon), qui affiche un rating de 112. Il est proposé à 3,5/1 alors que son rival le plus dangereux, d’après les bookmakers allemands, est Dicaprio (Adlerflug), rating 100, qui est proposé à 5,5/1. Les deux sont entraînés par Henk Grewe qui présente quatre de ses pensionnaires.  Frohsim est à 15/1 et In Swoop à 20/1. Plusieurs produits de l’élevage français s’aligneront au départ. Il s’agit de Soul Train (Manduro), troisième rating de la course en 105, d'Only the Brave (Iffraaj), en 102, et des outsiders Toscano (Youmzain) et Prince Oliver (Penny’s Picnic) qui sont respectivement en 92 et 80.