Le Japon à l’honneur dimanche à La Teste

International / 24.07.2020

Le Japon à l’honneur dimanche à La Teste

Le Japon à l’honneur dimanche à La Teste

Si la journée de samedi à La Teste sera consacrée au Brésil (avec la présence de danseuses de Samba notamment), celle de dimanche avec la course support d’événements et le Critérium du Béquet - Vente Osarus (L), sera quant à elle placée sous le signe du Japon.

Une journée "sauvée". Aurélie Le Meur est chargée de mission à l’hippodrome du Béquet et, dans les prochaines semaines, s’envolera pour le Japon afin d’être cavalière d’entraînement. Elle est à l’origine de cette initiative et nous explique cette démarche : « J’ai beaucoup d’affinités avec le Japon et je suis très attachée aux courses japonaises. Le public français ne connaît pas forcément les courses au Japon ou du moins ne se doute pas que c’est une grande nation de cheval. Nos deux pays ont beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre en matière de courses, mais aussi d’élevage par exemple ou encore d’entraînement et pré-entraînement. Le but est donc faire découvrir autrement le Japon au public des courses, pas seulement avec les clichés habituels. Nous avons mis cette journée en place avec Mme Ayako Noda à l’époque directrice générale de la J.R.A (Japan Racing Association) en France, repartie depuis à Tokyo. Son successeur, Sôichiro Matsumae sera présent dimanche à La Teste. »

Les Japonais devraient répondre présents pour cet événement : « Ce type de journée est une première en France. Un représentant du ministère de l’Agriculture du Japon est invité, ainsi qu’un représentant de l’ambassade du Japon. La J.R.A. sera partenaire du Quinté + et remettra des prix aux jockeys, lads, entraîneurs et propriétaires. Nous sommes également ravis que Hiroo Shimizu présente l’un de ses pensionnaires au départ du Quinté + [Pevensey Bay (Footstepsinthesand), ndlr]. Normalement, une centaine de Japonais installés en Gironde seront là également. Avec l’incertitude liée à l’épidémie de Covid-19, nous avons malheureusement communiqué assez tardivement. Cette journée était normalement programmée le 20 juin et il a été accepté qu’on la décale au 26 juillet, pour que le public soit présent. Ce qui déjà en soi est formidable ! »

Aurélie Le Meur espère que cette journée rencontrera un certain écho : « L’idée serait d’en faire un rendez-vous annuel, que ce soit à La Teste ou, pourquoi pas, sur un autre hippodrome français. C’est un vrai défi en tout cas, car ce partenariat possible entre nos deux pays répond à une vraie demande. Les professionnels japonais s’intéressent vraiment à la France et beaucoup de Français ont la possibilité de trouver de belles opportunités là-bas. Olivier Peslier, Christophe-Patrice Lemaire ou Mickaëlle Michel en sont de parfaits exemples, mais il y en a d’autres... On attend beaucoup de cette journée. »

Liste des animations prévues dimanche :

– Mini sumo et sumo gonflables, petits sulkys à pédales pour les plus jeunes.

– La J.R.A. aura son stand avec des vidéos du crack japonais Yutaka Take et de nombreux cadeaux pour les enfants.

– Restauration japonaise et locale.

– Présence d’une dizaine de vignerons bordelais pour des dégustations.

– Pompom girls qui interviendront entre chaque course.

Liste des artistes présents :

– Mayaa Wakasugi : artiste calligraphe de renommée mondiale exécutera des performances en direct.

– Ikéventiel : spécialiste de l’art floral japonais Ikebana, exécutera des démonstrations.

– Corinne Pangaud : artiste en poterie Raku, exposera ses œuvres.

– Corinne Bret : écrivaine, dédicacera son livre qui est un véritable pont entre un village côtier japonais et le bassin d’Arcachon.

– Lola Bret : artiste et réalisatrice du film Kizuna, sur les chevaux et l’art japonais diffusé sur le stand JRA.