Affinités… se méfier des faux amis

Magazine / 02.07.2020

Affinités… se méfier des faux amis

Hubert de Rochambeau a été enseignant-chercheur avant de travailler sur l'amélioration génétique des animaux à l'Inra. Il a aussi dirigé une unité de recherche pendant une décennie. C'est également un passionné de courses et d'élevage. Dans la série "Cro'nicks", il se propose de passer à l'épreuve des statistiques ce qui est annoncé comme une affinité. Ses conclusions nous incitent à prendre du recul sur la question… [ÉPISODE 5]

Lorsqu’un croisement a donné plusieurs black types, on a tendance à conclure qu’il y a une affinité. Mais il faut se méfier des faux amis et toujours vérifier statistiquement si ces affinités sont réellement significatives.

Dans notre étude, chaque résultat est soumis à un test statistique pour se prononcer sur sa signification. Plus le nombre d’étoiles est grand, plus l’affinité est crédible. Pour que le test de Chi2 ait une signification, il faut observer au moins 20 foals. Je publierai tous les résultats qui reposent sur cet effectif ou sur un effectif supérieur. Cependant, pour certains étalons, cet effectif est rarement atteint. Par ailleurs, je ressens la nécessité d’identifier des affinités à un stade plus précoce. J’ai donc ajouté à mes tableaux des affinités significatives au vu d’un nombre de descendants compris entre 10 et 20.

Après avoir étudié les cas de Galileo, Dubawi, Sadler’s Wells, Danehill, Green Desert, Darshaan, Pivotal, Cape Cross, Danehill Dancer, Anabaa… Nous poursuivons avec Singspiel, Kingmambo, Barathea et Mark of Esteem. Pour fabriquer progressivement une carte des affinités, nous avons classé les étalons que nous étudions par lignée. Une lignée a un sens un peu spécial ici. Il s’agit d’un étalon, de ses fils et de ses petits-fils. Pour aider les lecteurs, nous analysons les lignées toujours dans le même ordre. À la fin de ces chroniques, nous construirons un grand tableau avec, en lignes, les étalons que nous avons étudiés, et en colonnes, les pères de mères.

Les affinités pour Singspiel. En termes de lignée, nous sommes chez Northern Dancer (Nearctic) en passant par Sadler’s Wells (Northern Dancer). Les pères de mères les plus utilisés avec Singspiel (Sadler’s Wells) sont Danehill (Danzig) et Woodman (Mr Prospector). Mais les différences entre les premiers pères de mères ne sont pas très importantes. Nous avons identifié huit pères de mères qui ont eu plus de 20 foals avec Singspiel. Aucune affinité n’est significative ; certains croisements présentent des ancêtres dupliqués dans les cinq premières générations ; d’autres n’en n’ont pas. Nous avons approfondi notre analyse avec des tailles de descendances plus petites. Cela nous a permis de mettre en évidence deux affinités intéressantes avec la lignée de Northern Dancer.

La première est avec Alzao (Lyphard), mais les meilleurs produits issus de ce croisement n’ont pas laissé un grand souvenir ; il s’agit de Queen of Naples (Singspiel), de Zar Solitario (Singspiel) et de Soliste (Singspiel).

L’affinité avec Shaadi (Danzig) est plus intéressante car elle a donné Moon Ballad (Dante Stakes, troisième du Derby, Dubai World Cup), le meilleur produit de Singspiel d’après son rating. Il y a ensuite Tastahil (Jockey Club Cup, deuxième de la Doncaster Cup).

Les affinités pour Barathea. Trois pères de mères se détachent assez nettement : Shirley Heights (Mill Reef), son fils Darshaan (Shirley Heights) et Rainbow Quest (Blushing Groom). Il est curieux de constater que les pères de mères de la lignée de Northern Dancer ont été peu utilisés. Je constate que les éleveurs ont été bien inspirés puisque l’affinité avec les deux descendants de Never Bend (Nasrullah) est significative. Parmi les neuf produits de Barathea (Sadler’s Wells) qui ont obtenus un RPR supérieur ou égal à 114, trois sont issus de filles de Shirley Heights et un d’une fille de Darshaan. Pour Shirley Heights, il s’agit de Statsfold (Winter Hill Stakes et la Coupe, troisième de l’Arlington Million), de Barathea Guest (Critérium du Fond Européen de l’Élevage et troisième des 2.000 Guinées) et d’Apsis (Thomas Bryon et Chemin de Fer du Nord). Les meilleurs produits avec les filles de Darshaan sont Sanaya (gagnante du Prix des Marettes, du Prix Casimir Delamarre et deuxième des Prix Réservoirs, Pénélope, Cléopâtre et Saint-Alary), Hazariste (Blue Wind Stakes, troisième des Irish et des Yorkshire Oaks) et Alaska (Dick Hern Fillies’ Stakes et troisième des 1.000 Guinées).

Les affinités pour Mark of Esteem. Mark of Esteem n’a eu que 776 foals et la taille des descendances est plus réduite, ce qui complique la tâche du statisticien. Ce descendant de Never Bend a été logiquement croisé avec des filles d’étalons de la lignée de Northern Dancer. L’affinité n’est pas significative avec les filles de Sadler’s Wells. Par contre, parmi les six foals issus de filles de Generous (Caerleon), deux sont gagnants de courses principales. Il s’agit d’High Accolade (gagnant deux fois des Cumberland Lodge Stakes et deuxième du St Leger) et de Gravitas (Prix de Suresnes et Derby du Languedoc). Mais s’agit-il encore d’une affinité significative ?

Les affinités significatives pour Kingmambo. Kingmambo n’a eu que 993 foals, mais nous avons trouvé cinq descendances avec plus de 20 foals. Le croisement avec des filles de Sadler’s Wells a produit 106 foals ; on observe une duplication de Special (Forli). Trois des cinq autres pères de mères sont des descendants de Northern Dancer, avec des duplications de ce dernier et parfois de Native Dancer. Mais ces duplications sont tellement fréquentes qu’on ne les remarque plus. Ces croisements n’ont pas mal fonctionné, avec un pourcentage de gagnants de courses principales autour de 9 %, mais cela ne constitue pas une plus-value par rapport au descendant moyen de Kingmambo. La seule affinité qui s’approche de la signification est celle avec les filles de Seattle Slew (Bold Reasoning). Le produit phare de ce croisement est Mambo in Seattle (deuxième des Travers Stakes).

Cet épisode est moins brillant que les précédents mais il nous aidera à dresser un panorama complet. Nous avons cependant rencontré plusieurs fois une affinité entre certains descendants de Northern Dancer et de Never Bend.

Veuillez consulter les tableaux dans l'édition électronique de JDG.