Antenne

Le Mot de la Fin / 22.07.2020

Antenne

Le mot de la fin : Antenne

La colère gronde chez les entraîneurs d’obstacle anglais situés au milieu du peloton de leur profession. En effet, les courses d’obstacle n’ont repris que depuis le 1er juillet, un mois après celles de plat. Et bien sûr, les allocations ont été revues à la baisse de manière drastique. Deux entraîneurs ont d’ores et déjà pris la décision d’avoir une antenne à Chantilly pour courir plus régulièrement en France. C’est le cas de Richard Hobson, également courtier, qui a déniché de nombreux chevaux de Groupe, mais aussi de Christian et Sophie Leech, que l’on voit régulièrement sur les pistes françaises, avec réussite qui plus est. Richard Hobson a choisi une antenne cantilienne pour courir à Auteuil, Compiègne et Fontainebleau à l’automne. Christian et Sophie Leech ont prévu de passer l’été en France, à Lamorlaye, attirés par de bien meilleures allocations dans l’Hexagone. Christian Leech a expliqué au Guardian : « L’un de nos pensionnaires a terminé deuxième à Uttoxeter, dans une course correcte. Nous avons touché seulement 50 £, soit 5 % des 1.000 livres d’allocations… En terminant deuxièmes d’un réclamer à Clairefontaine, nous avons pris 3.600 € d’allocations et 14 % de celles-ci. C’était plus intéressant et moins dur. Ce n’est pas viable pour nous de rester seulement en Angleterre. Ce que nous gagnons en France nous permet de combler les pertes en Angleterre… »