Le mot de la fin : Choc

Le Mot de la Fin / 24.07.2020

Le mot de la fin : Choc

Le mot de la fin : Choc 

Nos confrères du Racing Post n’avaient pas d’autre mot pour qualifier l’annonce tombée ce matin : Investec, l’institution bancaire qui sponsorise depuis 2009 le Derby, les Oaks et la Coronation Cup (Grs1), met fin à son contrat qui le liait normalement jusqu’en 2026 à ces trois épreuves. Si tout pouvait laisser croire que la crise de la Covid-19 et les pertes financières causées notamment par le huis clos étaient responsables de cette décision, en réalité, il n’en est rien, comme l’a déclaré Malcolm Fried, directeur marketing d’Investec : « Fin 2019, nous avons commencé à revoir nos objectifs marketing. Nous travaillons maintenant sur de nouveaux projets. C’est pourquoi nous et le Jockey Club avons donc convenu de conclure le parrainage plus tôt que prévu. »

La course la plus riche du Royaume-Uni, le Derby, avec ses 1,5 million de livres (en 2019), ainsi que les Oaks (500.000 £) et la Coronation Cup (420.000 £), va devoir rapidement retrouver un sponsor. Mais les temps sont difficiles. Un autre classique historique du calendrier britannique, le St Leger (Gr1) n’est toujours pas parvenu à trouver un parrain, alors qu’il se dispute le 12 septembre prochain à Doncaster… L’Arena Racing Company (ARC) est sur les rangs. Les Guinées sont pour l’instant les seuls Classiques anglais à avoir encore un sponsor avec Qipco, qui a arrêté de parrainer notre Prix du Jockey Club en 2020.