Plus de transparence chez les trotteurs

Le Mot de la Fin / 02.07.2020

Plus de transparence chez les trotteurs

Sans surprise, les Assises du trot ont révélé une forte demande de communication de la part des acteurs des courses, avant et après la course, dans une volonté de transparence. LeTrot a donc décidé de mettre en place un système informatique pour permettre aux acteurs des courses de donner le maximum d’informations aux consommateurs (parieurs). Ainsi, à la déclaration des partants (J - 2), l’entraîneur devra donner une indication sur les chances de son cheval. Pierre Belloche, entraîneur et membre du Conseil d’administration du Trot, précise : « Cette information sera obligatoire. Si elle n’est pas donnée, le partant ne sera pas valide. »

Le système informatique, actuellement en cours de développement, permettra ensuite à l’entraîneur – s’il le souhaite cette fois – de transmettre plus d’indications avant et après la course : déclaration des artifices (qui manquent cruellement au trot : bonnet fermé, quel type de ferrure…), avis après le heat du cheval, et debrief après la course si l’entraîneur le souhaite.