Hongre [Assises du trot]

Le Mot de la Fin / 06.07.2020

Hongre [Assises du trot]

C’est un débat qui revient pour le Prix d’Amérique comme pour le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe – et peut-être encore plus au trot que chez nous : faut-il autoriser les hongres dans ces championnats du monde ? Les consultations des Assises du trot ont indiqué que oui, il fallait ouvrir – un peu – la porte aux hongres dans le Prix d’Amérique.

Guillaume Maupas, directeur technique de LeTrot, a indiqué : « Il n’y a pas de consensus pour ouvrir tous les Grs1 aux hongres. Mais il y a une frustration de ne pas voir le meilleur hongre dans le Prix d’Amérique. Donc, certainement dès 2021, la course sera ouverte au meilleur hongre. Comment ? Cela reste encore à définir. Il y a la possibilité d’offrir au meilleur hongre, via un système de classification définie, une wild card dans le Prix d’Amérique. Ceci étant dit, cela pourrait être injuste par rapport aux mâles et femelles de qualifier directement un hongre dans l’Amérique. Une autre option est donc d’offrir une wild card pour qu’il participe aux "quatre B" [les préparatoires à l’Amérique, ndlr] et se qualifie comme les autres, qu’il montre dans ces courses qu’il a le niveau pour aller sur le Prix d’Amérique. Par conséquent, ce hongre serait qualifié pour le Prix de France et le Prix de Paris. Et, dans la même idée, le Prix de Cornulier sera ouvert à un hongre. »