Renouvellement [Assises du trot]

Le Mot de la Fin / 05.07.2020

Renouvellement [Assises du trot]

Les Assises du trot devaient permettre de mieux cerner les envies des passionnés de courses, qui sont nos clients. Et bien les passionnés veulent de la nouveauté, quitte à bousculer le modèle des courses de trot en France. Ils demandent plus de départs à l’autostart, par exemple, et ce sera bel et bien le cas, même s’il faudra, peut-être, réfléchir sur le tirage au sort des places derrière l’autostart (ne pas forcément faire partir les concurrents les plus riches en première ligne). Et puis les passionnés veulent aussi des courses en batterie ! LeTrot va exaucer leur souhait. Guillaume Maupas a expliqué : « C’est du marketing de l’offre et nous allons donc proposer des courses en batterie à titre événementiel. Il faut en faire un événement et tous les hippodromes ne peuvent pas en accueillir : il faut une piste sur laquelle on peut courir 1.609m. L’idée n’est pas forcément de les proposer pour les meilleurs chevaux et faire de la concurrence à l’Elitloppet. » Les entraîneurs restent prudents sur les courses en batterie, pas forcément idéales, selon eux, pour la race du trotteur français, et qui peuvent laisser des traces.

Dans les nouveautés, LeTrot va aussi lancer des speed races en duel : seize chevaux qualifiés, qui s’affrontent en duel sur 200m ou 300m. Au fur et à mesure, la sélection se fait, jusqu’à arriver à une finale de quatre chevaux. Des courses publiques, donc, avec allocations, et sur lesquelles les paris seraient possibles.