Toujours plus de participants au meeting de Deauville

Courses / 29.07.2020

Toujours plus de participants au meeting de Deauville

Le coup d’envoi du Meeting de Deauville Barrière sera donné ce jeudi. Cette année, pas moins de 260 boxes ont été attribués pour la durée du meeting, contre 200 l’an dernier. Matthieu Vincent, directeur des hippodromes et centres d’entraînement de France Galop, commente : « De nouveaux professionnels viennent faire le meeting, et les demandes de boxes pour le mois ont augmenté. Les ventes Arqana étant décalées cette année, nous avons pu attribuer plus de boxes. Nous en sommes à 260, contre 200 l’an passé. À ces 260 boxes attribués pour le mois, viennent s’ajouter 80 boxes de passage. Sachant que 435 chevaux sont entraînés à l’année sur le site, ce sont environ 700 chevaux qui vont défiler tous les matins sur les pistes du centre d’entraînement ! Pour garantir un service à la hauteur, nous nous dotons d’une seconde herse, et nous ouvrons les pistes de 5 h 30 à midi. Les gazons sont ouverts les lundis, mardis, jeudis et samedis jusqu’à 10 h. Ils sont utilisés corde à droite, mais il est possible que nous les transférions corde à gauche ponctuellement, pour soulager la piste. » Pour accueillir au mieux cette population, cinquante saisonniers complètent une équipe de 20 permanents. Le personnel des écuries est également accueilli sur place, dans des chambres situées au-dessus des écuries. « En raison des restrictions budgétaires liées à la crise du Covid, les travaux de réfection sanitaire entamés en 2019 ont été stoppés. Néanmoins, nous avons changé la literie d’une centaine de lits. »

Le point sur les pistes. Pendant le meeting, l’hippodrome de la Touques accueille chaque semaine quatre réunions. La piste en gazon est donc soumise à rude épreuve, sachant que cette année, l’hippodrome a déjà accueilli des réunions supplémentaires pour pallier la fermeture des champs de course parisiens. Matthieu Vincent explique : « La météo ne joue pas en notre faveur car nous souffrons d’un important déficit de précipitations. Pendant le confinement, nous avons fonctionné en équipe restreinte pour limiter les coûts, et nous n’avons pas pu réaliser les travaux prévus, surtout que nous devions nous tenir prêts à tout moment pour accueillir des réunions parisiennes. Les opérations nécessaires à la bonne tenue de la piste ont été réalisées plus tardivement, ce qui explique que, lors de la réunion du Qatar Prix Jean Prat, le 12 juillet, la piste manquait de couvert végétal. Elle s’est bien améliorée depuis, et nous avons apporté les engrais ainsi que l’arrosage nécessaires, même si rien ne remplace l’eau de pluie. Visuellement, elle sera beaucoup plus belle qu’il y a un mois. De plus, les premières réunions comportent beaucoup de courses sur P.S.F., ce qui permettra d’économiser le gazon. Concernant la piste synthétique, là aussi, les travaux prévus de refibrage, réalisés par l’entreprise anglaise Martin Collins, ont été retardés par le Covid. Ils devraient avoir lieu en septembre prochain. »

Venez faire la fête dès jeudi !

Tous les jeudis, l’hippodrome de la Touques ouvre ses portes dès 16 h, et l’espace black type, avec son immense terrasse en gazon, prend des airs de guinguette ! Vous pourrez prolonger les courses et profiter des nombreux food trucks, qui proposeront une offre "street food" : huitres, planches de charcuterie, assiettes de saumon, vins, cocktails, cidre, crêpes salées et sucrées, sandwichs, glaces…