Neuf dans le Prix d’Ispahan… Et un Robert Papin en tout petit comité

Courses / 15.07.2020

Neuf dans le Prix d’Ispahan… Et un Robert Papin en tout petit comité

France Galop a validé, ce mercredi, les forfaits de la réunion de dimanche à Chantilly. Ils étaient 21 engagés dans le Prix d’Ispahan (Gr1) et ils sont désormais toujours neuf en lice, dont trois français : Persian King (Kingman), Motamarris (Le Havre) et Shaman (Shamardal). Dans le Darley Prix Robert Papin (Gr2), ils sont passés de quatorze… à quatre !

Ce devrait être oui pour Persian King et Motamarris. Persian King arrive sur ce Prix d’Ispahan fort de son succès dans le Prix du Muguet (Gr2), après avoir été battu par Magny Cours (Medaglia d’Oro) dans le Prix de Montretout (L) pour sa grande rentrée. Dans le Muguet, le représentant de Ballymore et de Godolphin s’imposait d’une longueur trois quarts après avoir mené à un rythme peu soutenu : étant donné son modèle imposant – il était encore un peu rondouillet –, il n’est pas taillé pour faire un sprint de 400m et il soufflait beaucoup de retour au rond. Anthony Stroud, qui manage les intérêts de Ballymore, nous a dit : « Le plan est de courir le Prix d’Ispahan. Il a été longtemps absent des pistes et chacune de ses courses l’a aidé à progresser. André Fabre est à ce jour satisfait du poulain. C’est un Gr1, il y a une vraie opposition. »

Motamarris, quant à lui, reste sur une victoire dans le Grand Prix de Compiègne - Défi du Galop (L) pour sa très grande rentrée, puisqu’il n’a pas été revu depuis le Prix du Jockey Club 2019 (Gr1). Le moment le plus difficile pour son retour a été l’entrée dans les stalles mais, en piste, le pensionnaire de Freddy Head a été au-dessus du lot. Angus Gold, racing manager du cheikh Hamdan Al Maktoum, nous a dit : « J’ai parlé avec Freddy Head lundi et le plan était bien de courir le Prix d’Ispahan. Tout allait bien à ce moment-là. Nous espérons donc qu’il soit bien au départ. »

Oui pour le 3ans Positive. Du côté des étrangers, on note que Charlie Appleby a enlevé tous ses partants, dont Ghaiyyath (Dubawi), vainqueur des Eclipse Stakes (Gr1) et qui va viser les Juddmonte International Stakes (Gr1), et Barney Roy (Excelebration), qui est dirigé vers l’Allemagne, probablement le Grosser Dallmayr-Preis Bayerisches Zuchtrennen (Gr1) le 26 juillet prochain à Munich. Un autre absent de marque est Headman (Kingman), déclaré forfait par Roger Charlton alors que le Prix d’Ispahan avait été indiqué comme un objectif.

Les Britanniques seront tout de même présents. Clive Cox compte faire le déplacement avec Positive (Dutch Art), qui est âgé de 3ans et reste sur une quatrième place dans les St James’s Palace Stakes (Gr1). Décalé dans le temps en raison du Covid-19, le Prix d’Ispahan a été ouvert cette année à la génération classique. L’entraîneur a dit au Racing Post : « Tout va bien et nous visons le Prix d’Ispahan. Je suis satisfait de lui et je crois que le passage de 1.600m à 1.800m, dans l’idée de l’amener un jour sur 2.000m, va l’aider. Nous l’avons toujours beaucoup estimé et nous espérons qu’il puisse décrocher un Gr1. »

The Lir Jet et Nando Parrado, de Royal Ascot à Chantilly. Le Darley Prix Robert Papin devrait se disputer en tout petit comité. Deux des chevaux restant engagés sont entraînés en France : Axdavali (Goken), qui allonge le tir après sa deuxième place dans le Prix du Bois (Gr3), et Forever and a Day (Shalaa), pour les couleurs Marmane, qui reste sur une quatrième place pour ses débuts à Aix.

Il reste deux anglais en lice. The Lir Jet (Prince of Lir) est invaincu en deux sorties, dont les Norfolk Stakes (Gr2) à Royal Ascot. Son entraîneur, Michael Bell, a dit au Racing Post : « L’idée est de courir avec Oisin Murphy en selle. S’il devait courir dans un Gr2 en Angleterre, comme les Richmond, il serait pénalisé au poids. Il est donc logique de viser une course sans pénalité et l’allongement de la distance devrait lui convenir. Il a bien travaillé samedi dernier avec Oisin et semble en bonne forme. Il a gagné en terrain bon et souple donc, quel que soit le terrain, ce ne devrait pas être un problème. »

Nando Parrado (Kodiac) est quant à lui entré dans l’histoire de Royal Ascot en remportant les Coventry Stakes (Gr2) à 150/1 ! Il est entraîné par Clive Cox, lequel a gagné cette épreuve avec Reckless Abandon et Tis Marvellous, respectivement en 2012 et 2016. L’entraîneur a dit : « Je crois que nous pourrions faire le déplacement. Nous sommes contents de Nando Parrado. Je l’ai trouvé bien la semaine dernière et cela serait à quatre semaines de sa course à Ascot. Lorsque j’ai parlé des plans, je l’ai fait avec l’esprit très ouvert en laissant la porte ouverte à cette course. Elle est sur 1.200m désormais, alors qu’avant c’était 1.100m à Maisons-Laffitte : cette course est donc entrée en considération car nous n’y serions pas allés si elle avait été sur 1.100m. (…) Le terrain est annoncé souple pour le moment mais les prévisions météorologiques annoncent un temps d’été et j’espère que le terrain sera bon. Il est très bien depuis sa course à Royal Ascot et, avec The Lir Jet faisant le déplacement, c’est le top des 2ans de Royal Ascot qui se déplace. »

PRIX D’ISPAHAN

Gr1 - 3ans et plus - 1.800m

#

Engagé

Entraîneur

1

Motamarris

F. Head

2

Roseman

R. Varian

3

Aspetar

R. Charlton

4

Persian King **

A. Fabre

5

Century Dream

S. & E. Crisford

6

Pogo

C. Hills

7

Stormy Antarctic

E. Walker

8

Shaman

C. Laffon-Parias

9

Positive

C. Cox

DARLEY PRIX ROBERT PAPIN

Gr2 - 2ans - 1.200m

#

Engagé

Entraîneur

1

Axdavali

Y. Barberot

2

Nando Parrado

C. Cox

3

The Lir Jet

M. Bell

4

Forever and a Day

A. Hollinshead