Only in Russia

Le Mot de la Fin / 11.07.2020

Only in Russia

L’Europe est le centre névralgique de l’obstacle. La France, l’Irlande et l’Angleterre dominent, puis viennent la République tchèque, la Pologne, l’Italie, l’Allemagne, la Suède et la Norvège. On saute aussi en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et aux États-Unis. L’obstacle est donc bien vivant dans les pays précités, mais aussi en… Russie ! Oui, vous avez bien lu. L’hippodrome de Krasnodar, celui de Rostov également, organisent des épreuves de steeple-chase. Les partants viennent souvent d’Allemagne et d’Europe de l’Est. Le parcours de Krasnodar mériterait d’être amélioré, par exemple sur les conseils d’un top entraîneur d’obstacle européen. L’année dernière, dans l’épreuve phare, ils n’étaient que cinq en lice… et quatre au bout de deux obstacles. Deux chevaux se sont détachés et les autres avaient presque deux obstacles de retard… Les jockeys montent (très) long, les chevaux font des fautes régulièrement… Cela rappelle un peu ces vidéos « Only in Russia » qui fleurissent sur Internet et qui mettent en scène toutes ces choses folles qui n’existent qu’en Russie (accidents spectaculaires, animaux sauvages…). Cela étant dit, l’obstacle russe a le mérite d’exister et d’essayer de progresser !

https://youtu.be/yVA_sbcBNkU?t=3895