Pao Alto, La Force tranquille

Courses / 02.07.2020

Pao Alto, La Force tranquille

Tous les feux sont au vert chez Christophe Ferland et ce dimanche, il va seller son troisième partant dans le Prix du Jockey Club (Gr1). Les deux premiers, Listan (Lope de Vega), dixième en 2015, et Not Mine (Dabirsim), cinquième en 2018, étaient de grands outsiders. Mais ce 5 juillet 2020, son pensionnaire Pao Alto (Intello) fera partie des concurrents en vue.  Chez les bookmakers anglais, il est le troisième favori, proposé dans une fourchette allant de 5 à 6/1. Victor Ludorum** (Shamardal) est à 2/1 et Océan Atlantique (American Pharoah) entre 4 et 5/1. L’entraîneur testerin nous a confié : « C’est une édition très ouverte et de haut niveau, qui se profile dans une saison très particulière pour tous. Les candidats classiques ont eu moins de temps pour se préparer au grand rendez-vous. Pao Alto a hérité d’une place à la corde plutôt satisfaisante, le 9. Au milieu donc. Il est en très belle condition, sa préparation s’est bien déroulée et le bon terrain ne posera pas des problèmes. Bien au contraire. »

Dans les traces d’Intello**. Le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère, acheté 160.000 € à la vente d’août, est issu d’un lauréat du Prix du Jockey Club, Intello** (Galileo). Et il a suivi le chemin d’un vrai poulain classique. Christophe Ferland nous a expliqué : « Il m’a toujours montré de la classe et il a fait ses débuts dans l’Arqana Prix de Crèvecœur, une des grandes courses pour inédits à Deauville, avant d’ouvrir son palmarès à ParisLongchamp. Il a remporté le Grand Critérium de Bordeaux (L) et j’avais choisi cette épreuve assez proche de chez nous pour ne trop le faire voyager. » En cas de victoire, le poulain offrirait un premier succès classique à son père, mais aussi à ses éleveurs, Gérard Ferron, Lucie Lamotte et Gwenaël Monneraye.

Un galop à Langon. Pao Alto arrive sur le Prix du Jockey Club avec une seule course dans les jambes cette année : sa facile victoire dans le Prix La Force (Gr3), où il a devancé Océan Atlantique. C’était le 14 mai à ParisLongchamp, c’est-à-dire il y a plus de sept semaines. Christophe Ferland détaille : « J’ai voulu le courir assez tôt après la reprise pour avoir le plus d’options possibles sur le chemin classique. Dans le Prix La Force, il faisait une vraie rentrée, car il a été malade. Et il a beaucoup progressé, comme je m’y attendais. Nous avions le choix. Il était possible de lui donner une course entre sa rentrée et le Jockey Club, comme dans le Prix de Guiche (Gr3) par exemple. Mais nous avons décidé de faire l’impasse car ce Groupe s’est couru durant un pic de chaleur. Et le voyage de La Teste à Chantilly lui aurait coûté beaucoup. Pour garder la pression, il a galopé sur l’hippodrome de Langon, à huis-clos. Cela lui a permis de monter dans le camion, de changer d’environnement... Chaque entraîneur a choisi son chemin pour arriver au classique. Car comme je vous l’ai dit, c’est une saison spéciale. »

Un poulain très facile. Lors de ses deux succès black types, Pao Alto était opposé à des lots de cinq rivaux. Ce dimanche, ils seront 16. Christophe Ferland n’a pas peur de ce changement de scénario : « C’est un poulain calme, facile à monter, qui possède assez de vitesse pour se positionner dans le peloton. Et il a une belle pointe. Ensuite beaucoup de choses peuvent se passer. Quand on arrive à ce niveau, il faut espérer trouver un bon parcours et bénéficier d’une monte inspirée. L’objectif est que votre cheval mette le bout de son nez devant celui des autres. J’aimerais pouvoir vous dire que cela sera le cas… mais je ne peux pas vous le garantir ! Victor Ludorum est un super cheval. Océan Atlantique va progresser, comme mon poulain. C’est vraiment un très bon lot et beaucoup d’autres candidats s’annoncent redoutables… » 

Ils sont 17 dans le Prix du Jockey Club

France Galop a dévoilé ce jeudi matin les places à la corde et les montes des deux classiques de dimanche. Les poulains sont passés de 17 à 19, avec le retrait de Superhon (Free Eagle) et d'Armory (Galileo). On notera que Vincent Cheminaud a hérité de la monte de l’anglais Celtic Art (Mastercraftsman), alors que c’est l’expérimenté Jean-Bernard Eyquem qui sera en selle sur Hurricane Dream (Hurricane Cat).

À l’intérieur. Victor Ludorum ** (Shamardal) a hérité de l’as dans les stalles. Un numéro qui peut être piège si l’on ne part pas assez vite. Mais le gagnant de la Poule a une belle vitesse de base, suffisante pour bien se placer et bénéficier d’un excellent parcours. À ses côtés, il aura Chachnak (Kingman) qui peut adopter toutes les tactiques. Il vient de gagner le Prix de Guiche (Gr3) à Chantilly, une piste dont il maîtrise la complexité. Dans la stalle 3 se situera Mishriff (Make Believe) qui est en plein progrès. Il vient de remporter une Listed à Newmarket en allant vite dans le groupe de tête, et il pourrait profiter de son numéro dans les boîtes pour vite prendre les commandes. L’invaincu Port Guillaume ** (Le Havre) sera à côté de lui avec la stalle 4. Il peut appliquer toutes les tactiques, mais il risque d’avoir moins de vitesse en partant que Victor Ludorum ou Mishriff. Son voisin dans les stalles sera Écrivain (Lope de Vega) que l’on a vu uniquement sur le mile et dont la vitesse pourrait lui permettre d’occuper vite une bonne place.

Au milieu. Une remarque qui vaut aussi pour Pisanello (Raven’s Pass), San Fabrizio (Siyouni) et Pao Alto (Intello), qui ont hérité des stalles 6, 10 et 9. Muni d’œillères, Order of Australia (Australia) va partir de la stalle 7. Même avec cet artifice, il risque d’être pris de vitesse en partant. Dawn Intello (Intello) partira de la boîte 8, mais il manque de vitesse lui aussi au départ. Avec le 11 dans les stalles, Hurricane Dream (Hurricane Cat) va certainement être repris en partant pour se placer en position d’attente. D’autant plus qu’il ne faudra pas qu’il vienne trop tôt devant. Fantastic Spirit (Charm Spirit) part généralement à sa main et avec le numéro 12, on devrait le voir lui aussi en position d’attente.

À l’extérieur. Placé à côté d’Océan Atlantique (American Pharoah), qui aura la stalle 14, Gold Trip (Outstrip) essaiera de profiter de son aspiration pour gagner des rangs dans les premiers mètres de course (stalle 13), puisque tous deux ont l’habitude de galoper dans le groupe de tête. Le rentrant Celtic Art (Mastercraftsman) a montré de la vitesse à 2ans. Mais s’il veut bien se placer, il devra faire un bon effort dès l’ouverture des stalles, lui qui partira de la boîte 15. Associé à The Summit (Wootton Bassett), Olivier Peslier va devoir inventer une monte dont il a le secret puisque son partenaire a la stalle 16. Mais le poulain a la vitesse suffisante pour effacer rapidement ce numéro. Fort Myers (War Front) n’a jamais dépassé le mile et il a plus le profil d’un leader. Avec le 17 dans les stalles, il lui faudra foncer pour espérer prendre les commandes aux chevaux situés à la corde.

PRIX DU JOCKEY CLUB

Gr1 - 3ans - 2.100m - 900.000 €

# (Corde) Engagé Entraîneur Jockey
1 (8) Dawn Intello A. Schutz  T. Bachelot
2 (12)  Fantastic Spirit  J.-C. Rouget  H. Journiac
3 (13)  Gold Trip  F. Chappet  S. Pasquier
4 (2)  Chachnak  F. Vermeulen  E. Hardouin
5 (3)  Mishriff  J. Gosden  I. Mendizabal
6 (1)  Victor Ludorum  A. Fabre  M. Barzalona
7 (10)  San Fabrizio  F. Chappet  C. Soumillon
8 (6) Pisanello  F. Chappet T. Piccone
9 (15)  Celtic Art  P. & O. Cole  V. Cheminaud
10 (16)  The Summit  H.-A. Pantall  O. Peslier
11 (17) Fort Myers  A. O’Brien E. McNamara
12 (4)  Port Guillaume  J.-C. Rouget C. Demuro
13 (14)  Océan Atlantique  A. Fabre  P. C. Boudot
14 (7)  Order of Australia  A. O’Brien  J. A. Heffernan
15 (11)  Hurricane Dream M. Mescam J. B. Eyquem
17 (5)  Écrivain  C. Laffon-Parias  A. Badel
17 (9)  Pao Alto C. Ferland  M. Guyon

Onze pouliches pour un superbe Prix de Diane Longines

Comme prévu, Tawkeel (Teofilo) a quitté la liste. Impressionnante gagnante des Coronation Stakes (Gr1), Alpine Star (Sea the Moon) a hérité de la stalle 1. Avec sa vitesse en partant, elle devrait pouvoir avoir un parcours idéal, à la corde, derrière les animatrices. À ses côtés avec la stalle 2, Mageva (Wootton Bassett), troisième de la Poule, devrait en faire de même, tout comme Speak of the Devil (Wootton Bassett), deuxième de la Poule, qui aura la stalle 3. Mais ces bons numéros peuvent être un piège si personne ne veut aller devant. Gagnante des 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), Peaceful (Galileo) pourrait dès lors assumer les commandes et aller loin. À ses côtés, elle aura Olivier Peslier, qui court encore après son premier Diane et qui montera Ebaiyra (Distorted Humor). Elle manque peut-être d’un peu de vitesse par rapport aux pouliches précitées, mais elle pourrait tirer profit de son numéro 5 dans les stalles.

C’est finalement Alexis Badel qui a décroché la monte de Miss Extra (Masterstroke), lauréate du Prix de Sandringham (Gr2). Avec le 6 dans les stalles, elle devrait pouvoir avoir un bon parcours, tout comme sa voisine avec le 7, Fancy Blue (Deep Impact), dauphine de Peaceful en Irlande et qui sera montée par Pierre-Charles Boudot. Vu son numéro 8 et la vitesse de ses voisines de stalles, Solsticia (Le Havre) devrait plutôt attendre, à l’image de l’invaincue Raabihah (Sea the Stars) qui a hérité du 9, Magic Attitude (Galileo), qui a le 10 et Vadsena (Makfi), qui a le 11.

PRIX DE DIANE LONGINES

Gr1 - Femelles de 3ans - 2.100m - 600.000 €

# (Corde) Engagée Entraîneur Jockey
1 (6) Miss Extra P. Brandt A. Badel
2 (11) Vadsena J.-C. Rouget C. Soumillon
3 (5) Ebaiyra A. de Royer Dupré O. Peslier
4 (9) Raabihah J.-C. Rouget C. Demuro
5 (2) Mageva F. Chappet T. Bachelot
6 (10) Magic Attitude F. Chappet T. Piccone
7 (7)  Fancy Blue D. O’Brien P. C. Boudot
8 (4) Peaceful A. O’Brien J. A. Heffernan
9 (1) Alpine Star J. Harrington S. Pasquier
10 (3) Speak of the Devil  F. Chappet M. Barzalona
11 (8) Solsticia A. Fabre  M. Guyon