Prix Roland de Chambure (L) : King’s Harlequin, le pari réussi

Courses / 14.07.2020

Prix Roland de Chambure (L) : King’s Harlequin, le pari réussi

Prix Roland de Chambure (L)

King’s Harlequin, le pari réussi

Elle était la seule pouliche et la seule maiden au départ du Prix Roland de Chambure (L) et Nicolas Clément, son entraîneur, avait pourtant fait le choix de la supplémenter. Pari réussi ! King’s Harlequin (Camelot), représentante de Sam Sangster qui a repris les célèbres couleurs de son père, a patienté en quatrième position dans une course emmenée par Galik (Goken), tendu en tête et qui a craqué à mi-ligne droite. Go Athletico (Pomellato), vu à l’extérieur de l’animateur, a pris le meilleur et semblait avoir fait le plus dur au premier poteau, mais King’s Harlequin a fini vite, venant lui prendre une tête au passage du poteau. Mal parti, Sealiway (Galiway) prend la troisième place à une longueur un quart.

Le Calvados dans le viseur. King’s Harlequin avait pris deux troisièmes places pour ses deux premières sorties, sans démériter. Elle courait de façon rapprochée puisqu’elle était en piste le 7 juillet dernier à Clairefontaine. Nicolas Clément a expliqué : « Elle gagne comme une pouliche qui pourrait aller sur plus long. Lors de ses deux premières sorties, elle n’avait pas eu des courses idéales mais elle se comportait bien. Comme elle avait très bien récupéré de sa précédente sortie, nous avons fait le pari de la supplémenter dans cette course et le pari est réussi. C’est une fille de Camelot, mais on retrouve de la vitesse dans sa famille : sa mère est par Invincible Spirit et sa troisième mère, Marwell (Habitat) a été une championne sur le sprint. Je suis très content pour son propriétaire, Sam Sangster, qui a repris la célèbre casaque de son père depuis 2016. Nous avions déjà remporté une Listed ensemble en 2017, avec Cap Vérité (Cape Cross). Nous allons la laisser respirer et peut-être aller vers le Prix du Calvados (Gr2). »

Go Athletico vers La Rochette. Go Athletico, lauréat d’une Classe 2 sur les 1.200m de Parilly pour sa deuxième sortie, a apprécié le toboggan de ParisLongchamp et réalise une jolie valeur. Il prend sa revanche sur Wootton Asset (Wootton Bassett), qui l’avait battu lors de leurs débuts. Philippe Decouz, son entraîneur, nous a dit : « J’avais beaucoup misé sur le parcours du jour : je pensais que ce parcours coulant allait lui plaire. Il est véloce et très maniable, il l’avait montré précédemment. Il a dû partir de bonne heure, car les deux autres ont craqué et il s’est un peu repris une fois seul en tête. Cela lui coûte peut-être la victoire. Désormais, nous allons attendre un peu : il vient d’enchaîner trois courses, nous allons lui laisser le temps de récupérer. Je pense que nous allons le préparer pour le Prix La Rochette (Gr3), sur ce même parcours. »

Frédéric Rossi dans l’expectative. Impressionnant lors de ses débuts, Sealiway venait de gagner dans la douleur sur les 1.200m ligne droite de Chantilly. Son entourage pensait que le passage sur 1.400m et le tournant plairait au poulain. Mais Sealiway, s’il n’a pas démérité, n’a pas pu inquiéter les deux premiers. Ceci étant dit, les temps partiels dans la ligne droite sont excellents avec notamment un 10’’63 canon des 400 aux 200m, puis 11’’46 dans les 200 derniers mètres : dur de revenir dans ces conditions. Frédéric Rossi nous a dit : « Je suis assez déçu. Cela fait deux fois qu’il ne reproduit pas l’accélération qu’il avait montrée en débutant. Nous allons voir dans les jours qui suivent. Le point positif est qu’il finit correctement. Il se rééquilibre bien mais je pense qu’il sera mieux en terrain plus profond. Soit nous nous trompons de distance, soit il y a un petit problème. Nous allons voir dans les 48 h. »

Une famille qui fonce. Élevée par Edmund Loder, King’s Harlesquin est une fille de Camelot, étalon de Coolmore, et de Swift Action (Invincible Spirit). Elle a été achetée 30.000 € à la Goffs Orby Sale par Tina Rau. Swift Action est gagnante d’une course sur 1.000m à 3ans et King’s Harlequin est, pour le moment, son meilleur produit et son seul gagnant. La deuxième mère, Littlefeather (Indian Ridge), avait de la vitesse : elle a gagné les Champagne Hopeful Stakes (L) et a pris la troisième place des Moyglare Stud Stakes (Gr1). Il y a de la vitesse encore avec la troisième mère, la bombe Marwell (Habitat), gagnante des Moyglare Stud Stakes, de la July Cup, des King’s Stand Stakes et du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Grs1). Au haras, Marwell a donné Marling (Lomond), gagnante des Cheveley Park Stakes, des Coronation Stakes, des 1.000 Guinées d’Irlande, des Sussex Stakes (Grs1) ou encore des Queen Mary Stakes (Gr3), ou encore Caerwent (Caerleon), lauréat des National Stakes (Gr1).

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Camelot

Kingmambo

Tarfah

Fickle

KING’S HARLEQUIN (F2)

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Swift Action

Indian Ridge

Littlefeather

Marwell

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 24’’58

De 1.000m à 600m : 23’’06

De 600m à 400m : 11’’69

De 400m à 200m : 10’’63

De 200m à l’arrivée : 11’’46

Temps total : 1’21’’42