Qatar Prix Kistena (L) : Earthlight en sifflotant

Courses / 12.07.2020

Qatar Prix Kistena (L) : Earthlight en sifflotant

Qatar Prix Kistena (L)

Earthlight en sifflotant

Sur le papier, Earthlight (Shamardal) était le poulain du Qatar Prix Kistena (L) : double lauréat de Gr1, il n’avait aucun adversaire à sa mesure et n’avait contre lui que de faire une rentrée. Mais même à 80 %, ce poulain pris en valeur 53,5 à 2ans (rating 118) devait pouvoir frapper d’entrée de jeu face à des adversaires en valeur 45,5/45 (ratings 99/100)… Et il l’a fait, en sifflotant !

La course a été emmenée par Hurricane Ivor (Ivawood) qui, fidèle à son habitude, est allé en tête. Earthlight, patient à mi-peloton, s’est porté sur la ligne de tête à 400m du poteau, allant au-dessus du lot. Mickaël Barzalona a juste eu à le solliciter aux bras et le poulain a fait le job, gagnant par deux longueurs et demie. Wanaway (Galiway) court bien pour prendre la deuxième place, une longueur et demie devant Crew Dragon (Poet’s Voice), qui s’est bien comporté jusqu’au bout. Notons que l’anglais Additional (Night of Thunder), dernier, a eu un problème de harnachement : Ryan Moore a expliqué que la selle avait avancé dès les premiers mètres de course.

Une rentrée parfaite. Earthlight avait un engagement en or dans ce Qatar Prix Kistena, au poids de base. Le pensionnaire d’André Fabre n’a pas laissé filer cette opportunité et reste invaincu en six sorties. Il faudra le revoir face à un lot plus relevé mais son entourage a encore le droit de rêver avec ce gagnant de Darley Prix Morny et de Juddmonte Middle Park Stakes (Grs1). Ce n’était "qu’une" Listed, mais l’impression de facilité est là et Earthlight s’est montré très professionnel pour sa rentrée, faisant le job.

Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard nous a dit : « Nous sommes très contents ! Il le fait bien, il a été très cool. C’est un poulain qui ne gagnera jamais de très loin mais il montre sa qualité. Il a couru comme un poulain un peu déclassé, il a vraiment eu un beau passage. Il a bien profité depuis sa dernière course : il a grandi, il a bien évolué physiquement comme mentalement. Son galop à Saint-Cloud l’avait bien amené pour cette rentrée et il reste invaincu. Le cheikh Mohammed Al Maktoum et André Fabre décideront pour la suite : 1.200m, 1.300m ou 1.600m… Ce sont eux qui verront. »

Mention bien pour Wanaway. Wanaway se comporte très bien pour prendre la deuxième place car les éléments jouaient contre elle : elle devait rendre du poids à ses adversaires, elle qui avait remporté le Prix Rose de Mai (L) en début d’année, et elle a réalisé ses meilleures performances en terrain bien assoupli. La piste était bonne ce dimanche à Deauville. Guy Pariente, propriétaire et éleveur de la pensionnaire de Pascal Bary, nous a dit : « Je suis très content et son entraîneur aussi. Elle n’avait pas le terrain pour elle et dans ces conditions, cette deuxième place est remarquable. Cette performance est très encourageante et elle prouve que la pouliche a beaucoup progressé. Wanaway peut gagner au niveau Groupe, sachant qu’elle termine à deux longueurs et demie d’un gagnant de Gr1. En terrain lourd, elle n’aurait pas été loin de la victoire. Aujourd’hui, elle courait face aux anglais, et si on la présente au niveau supérieur, ce sera certainement aussi le cas. Nous espérons qu’ils feront du train car c’est une pouliche qui a besoin d’être emmenée. Il ne faut pas qu’elle aille devant. »

Une bonne leçon pour Crew Dragon. Crew Dragon se comporte bien pour son premier essai au niveau Listed. Il a été un peu débordé au moment du sprint mais s’est bien ressaisi pour prendre la troisième place. Mauricio Delcher-Sanchez, son entraîneur, nous a dit : « Je suis très content. Il a été courageux. Nous voulions qu’il apprenne quelque chose aujourd’hui : jusque-là, il s’était montré brillant en course et nous souhaitions qu’il comprenne qu’il fallait se détendre. C’est une bonne leçon, il le fait bien en finissant fort. Le lauréat est un superbe cheval, et la deuxième a montré être une bonne pouliche, étant déjà gagnante de Listed. »

Une mère placée du Fillies’ Mile. Élevé par Godolphin, Earthlight est un fils de Shamardal, disparu il y a quelques semaines, et de Winters Moon, elle-même par un étalon Darley : New Approach. Earthlight est le premier produit de la jument qui, entraînée par Saeed Bin Suroor, avait gagné pour ses débuts au mois de juin de ses 2ans, avant de prendre la troisième place des Sweet Solera Stakes (Gr3). Elle avait conclu son année de 2ans par une troisième place dans le Fillies’ Mile (Gr1) et n’a pas confirmé à 3ans. Winters Moon est une fille de Summertime Legacy (Darshaan), gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3) et troisième du Prix Saint-Alary (Gr1) pour l’entraînement d’André Fabre. Au haras, on lui doit Mandaean (Manduro), lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), et Wavering (Refuse to Bend), lauréate du Saint-Alary, tous deux entraînés par André Fabre.

Storm Cat

Giant’s Causeway

Mariah’s Storm

Shamardal

Machiavellian

Helsinki

Helen Street

EARTHLIGHT (M3)

Galileo

New Approach

Park Express

Winters Moon

Darshaan

Summertime Legacy

Zawaahy

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 13’’33

De 1.000m à 600m : 22’’19

De 600m à 400m : 11’’54

De 400m à 200m : 11’’47

De 200m à l’arrivée : 11’’79

Temps total : 1’10’’32